Fruits secs : Les raisons de la flambée des prix





Les prix des fruits secs ont augmenté par rapport à l’année précédente. Les responsables compétents affirment que cette flambée est liée à une conjoncture internationale et une tendance à la baisse au niveau de la production. Tunis - Le Quotidien A l’approche de l’Aïd, les Tunisiens n’ont qu’un seul souci c’est d’acheter les vêtements pour les enfants et préparer les gâteaux. Les prix et à un degré moindre la qualité les intéressent principalement. Mais pour cette année, d’aucuns s’accordent sur la flambée des prix des fruits secs. Ce qui ne facilite point la préparation des gâteaux pour lesquels les fruits secs sont des ingrédients de base. A propos de cette flambée qui semble en rapport avec les sautes d’humeur des commerçants profitant de la forte demande par ces temps, M. Ali El Gharbi, directeur du contrôle économique, explique qu’il s’agi plutôt d’une situation liée à une conjoncture internationale. En effet, la Tunisie est un pays importateur des fruits secs. A l’exception de certains produits qui ne sont pas représentatifs du marché, le reste de ces fruits est importé. Ce qui suppose de prendre en considération non seulement le cours international mais aussi les taxes douanières en vigueur. Certes, les prix de ces produits ont grimpé par rapport à l’année dernière notamment en ce qui concerne les amandes et les noisettes. Mais leur tarification dépend de leurs prix dans leurs pays d’origine ainsi que de la tendance sur le marché tunisien. En ce qui concerne les amandes qui sont prisées par nos concitoyens pour la préparation de plusieurs sortes de gâteaux, elles ont connu une baisse de production dans nos murs de l’ordre de 25%. Afin de parer à ce manque, les autorités compétentes ont décidé un ensemble de mesures dont un quota tarifaire de 400 tonnes pour les noisettes. Une série de réunions de sensibilisation ont ainsi eu lieu avec les producteurs et les transformateurs en vue de les impliquer dans cet effort. Outre la moralisation des prix qui s’est faite au niveau des circuits. Par ailleurs, une autre mesure a été décidée pour ce qui est des gâteaux traditionnels à la vente, à savoir des réductions pouvant aller jusqu’à 15%. M.K.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com