Basket E.Z.S. – E.O.G.K. (106-83) : Les Goulettois, de mal en pis





Disputé vendredi, le match avancé entre E.Z.S et l’E.O.G.K entrant dans le cadre de la 10ème journée, est revenu le plus logiquement aux Zahrois. C’est qu’une différence de classe sépare, vérité du moment oblige, les deux rives. Seul le premier quart-temps a donné à voir un duel serré, à la lumière de l’évolution , du score (7-3), (9-10) (18-17) et à la fin des 10’ initiales (21-17). Mais dès l’entame du deuxième quart-temps, les Zahrois survoleront les débats grâce à la valeur de leurs individualités, Njah, Ben Zekri et Ben Mahmoud, qui croisait, à l’occasion, le fer à son ancienne équipe et qui a paru en net regain de forme. Après avoir été menés de 14 points (43-29), les Goulettois ont donné l’impression de pouvoir revenir dans le match avant la mi-temps (43-36) grâce aux tentatives réussies de H. Chargui, Mokrani, Mouhli, Nefzi et Ghnaïnia qui jouait son premier match après avoir signé sa licence deux jours plus tôt. Mais aux 8 dixièmes de secondes, ils concéderont… 6 points (2 sur faute ordinaire, 1 sur faute technique, chronomètre arrêté bien entendu, et 3 sur la remise en jeu). Mi-temps (54-38). L’écart ira en crescendo (61-38), (70-46) et (78-56) à la fin du troisième quart-temps. Et si dans les rangs zahrois, les individualités opéraient au service du collectif, à l’E.O.G.K, l’individualisme outré et outrancier était criant et chacun s’entêtait à finir tout seul l’action ou à tirer, à l’emporte-pièce, de la longue distance. Lors du quatrième quart-temps, il n’y avait plus de match et les prolongations des deux camps s’étaient comme entendus pour jouer à qui mieux réussit l’exercice des tirs à 3 points. D’une part les Ben Mahmoud, Sdiri, Jendoubi et Mabrouk de l’autre les Chargui, Mokrani, Mouhli et… Ghnaïnia. Mais, ce jeu a fini par tourner au vinaigre parce qu’effectué sur fond de provocations ce qui valut à Jendoubi une faute disqualifiante pour geste obscène. Score final: (106-83). Globalement, E.Z.S a prouvé qu’elle possédait une équipe à même de jouer pour les titres, alors qu’à l’E.O.G.K, les interrogations deviennent franchement lancinantes. Wahid SMAOUI


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com