Tennis – CAN 2005 : La renaissance passe par Tunis





La Coupe d’Afrique des Nations revient au goût du jour. Après une absence de cinq années; la dernière édition de cette compétition a eu lieu en 2000 en Algérie, la Confédération Africaine de Tunis a décidé de la relancer cette année. Et la sixième édition aura lieu du 6 au 12 novembre à Tunis. Pendant une semaine, les meilleurs joueurs et joueuses du continent vont se donner rendez-vous sur les courts de la cité sportive d’El Menzah pour disputer la coupe d’Afrique des Nations. Treize pays seront présents à ce rendez-vous continental. Il s’agit de la Tunisie bien sûr, l’Afrique du Sud, l’Algérie, le Cameroun, la Côte d’ivoire, l’Egypte, le Gabon, le Ghana, les Iles Maurices, le Maroc, le Nigeria, le Rwanda et le Sénégal. Chaque pays sera représenté par deux joueurs et deux joueuses sauf la Tunisie qui bénéficiera d’une dérogation en tant que pays organisateur et sera représentée par quatre représentants chez les messieurs et quatre autres chez les dames. * Animation et conférences Pour ce tournoi de la Coupe d’Afrique des Nations doté de vingt cinq mille dollars, il permettra au vainqueur chez les messieurs de bénéficier d’une Wild Card pour le grand prix Hassan II qui sera disputé au Maroc. Quant à la lauréate chez les dames, elle sera invitée au grand prix de la princesse Lella Maryam qui sera aussi organisé au Maroc. Cette coupe d’Afrique des Nations comprendra quatre tableaux: un simple messieurs, en simple dames un double messieurs et un double dames. En outre, il y aura les épreuves par équipes. Enfin, plusieurs autres manifestations parallèles auront lieu. Ainsi, le mardi 8 novembre, il y aura une conférence sur le marketing sportif qui sera donnée par le Belge Philippe Boone. Le vendredi 11 novembre, une seconde conférence sera donnée par le Français Anthony Giraud sur la préparation mentale des athlètes. Le mercredi 9 novembre un festival de mini-tennis sera organisé alors que le vendredi un match exhibition de tennis sur fauteuil roulant est prévu. Bref, un riche programme pour une compétition qui s’annonce haute en couleurs. Abdellatif __________________________________ Le podium en point de mire Sous la houlette du coach national franco-algérien Férid Taous, l’Equipe nationale met les dernières touches à sa préparation. A cet effet, le rassemblement de l’équipe a commencé dès lundi et sera clôturé à la veille de la compétition. Huit joueurs prennent part à ce rassemblement. Il s’agit de: Malek Jaziri, Haïthem Abid, Hakim Rezgui et Waël Kilani pour les garçons, Amel Belhaj, Nour Kaddour, Olfa Dhaoui et Sélima Sfar pour les filles. Cette dernière ralliera ses camarades la veille du la CAN accompagnée de son nouvel entraîneur. * La fine fleur Ces Championnats d’Afrique vont réunir la fine fleur des tennismen, continentaux. Des équipes comme l’Algérie, le Maroc, l’Egypte… vont envoyer leurs joueurs les plus performants pour participer à cette compétition. L’équipe de Tunisie ne manque pas, elle aussi d’atouts et ses jeunes joueurs sont animés d’une très grande ambition et surtout du désir de bien faire pour figurer en bonne position dans ces Championnats. Les espoirs tunisiens pour briguer une médaille d’or sur les trois mises en jeu reposent essentiellement sur Malek Jaziri et Sélima Sfar. La 147ème mondiale, sera l’une des favorites de la compétition et tous les responsables s’attendent à ce qu’elle porte très haut les couleurs tunisiennes. Malek Jaziri (349ème mondial), visera lui aussi le podium. Notre jeune joueur a fourbi ses armes lors d’une tournée qui l’a mené successivement en Belgique, en France et en Angleterre. Il semble donc fin prêt pour négocier cette joute dans les meilleures conditions. Enfin, l’apport du public qui viendra certainement très nombreux pour encourager nos joueurs, ne sera pas négligeable. Les responsables s’attendent donc au public fidèle des grandes occasions qui a été toujours fidèle des grandes occasions qui a été toujours au côté des siens pour les hisser vers les sommets. Moncef SEDDIK __________________________________ Wahid Alioua (D.T.N. de la F.T.T.): «La concurrence sera rude» Le directeur technique national de la fédération tunisienne de tennis Wahid Alioua semble plutôt optimiste quant à la participation de l’équipe nationale à la prochaine coupe d’Afrique des Nations. * Avec quels joueurs et joueuses, l’équipe de Tunisie va-t-elle se présenter à cette coupe d’Afrique des Nations ? - Chez les messieurs nous aurons quatre représentants comme le prévoient les règlements en tant que pays organisateur. Ce sont Malek Jaziri, Haythem Abid, Hakim Rizgui et Waël Kilani. Chez les dames, nous serons aussi représentés par quatre joueuses qui sont Selima Sfar, Olfa Dhaoui, Nour Kaddour et Amel Belhaj. * Comment s’est effectuée la préparation de l’équipe nationale ? - En ce qui concerne, Malek Jaziri, cela fait quatre semaines qu’il dispute des tournois en Europe. Il a joué aux tournois challenger de Mons en Belgique et de Londres, un tournoi Futures à Saint Dizier et a disputé les qualifications au tournoi de Lyon. Selima Sfar poursuit sa tournée de tournoi en France alors qu’Olfa Dhaoui qui se prépare à Nantes a disputé le tournoi Grenoble. Les autres ont disputé plusieurs tournois intéressants. * Et à quelques jours de cette coupe d’Afrique ? - Ils vont être rassemblés à Tunis pour un stage bloqué jusqu’à la CAN. Tous les joueurs seront là sauf Selima Sfar qui nous rejoindra le 5 novembre. * Et quelles sont nos chances. Commençons d’abord par les messieurs ? - Pour les messieurs, la concurrence sera très soutenue. A partir des quarts de finale, les matches seront très serrés mais nous espérons monter sur le podium malgré la présence de très bons joueurs africains classés entre la 250ème et la 600ème place ATP. * Et Malek Jaziri ? - Nous avons décidé cette saison de le faire participer à des tournois plus relevés. Aujourd’hui Malek Jaziri est 340ème au classement ATP. Nous voulons qu’il ne pense pas seulement à gagner des points au classement mais il doit gagner en expérience et évoluer sans complexe face aux meilleurs. Son introduction dans les grands circuits devrait lui permettre de progresser plus vite. * Et chez les dames ? - Là je dois avouer que nous visons carrément la médaille d’or. Selima Sfar devrait confirmer son leadership africain même si Bahia Mohtassine, la marocaine qui l’avait battue aux Jeux méditerranéens, sera présente. Ce sera une belle occasion pour elle de prendre sa revanche. ABDELLATIF


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com