Bush – Berlusconi : Le retrait d’Irak au centre de la rencontre





Le Quotidien — Agences Le président américain George W. Bush a reçu avant-hier soir le Premier ministre italien Silvio Berlusconi, qu'il a qualifié de "partenaire fort pour la paix". Les deux dirigeants ont cependant refusé de répondre aux questions de la presse sur un retrait éventuel des troupes italiennes d'Irak. "Les relations entre les Etats-Unis et l'Italie sont fortes", a déclaré Bush suite à sa rencontre avec Berlusconi, qui avait fermement soutenu l'intervention militaire en Irak. Cependant, le chef du gouvernement italien, en difficulté sur la scène politique intérieure à l'approche d'élections législatives, semble vouloir prendre ses distances. Si Silvio Berlusconi a déclaré que cela devenait "une habitude pour (lui) de venir rendre hommage au président dans le Bureau Ovale", il a annoncé suite à la rencontre son intention de retirer les troupes italiennes d'Irak avant la fin de l'année car les élections législatives organisées au printemps prochain allaient créer "de très fortes tensions", selon les agences de presse italiennes. Le Secrétaire américain de la Défense Donald Rumsfeld et son homologue italien Antonio Martino devraient se rencontrer en janvier à Washington pour fixer le calendrier de retrait, selon lui. Les 3.000 soldats italiens présents en Irak devraient quitter le pays par contingents de 300 hommes, a précisé Silvio Berlusconi.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com