Obésité : L’excès de poids touche 22% des Tunisiens





Les professionnels de la santé estiment que l’obésité constitue désormais un problème de santé publique en raison de l’augmentation continue de son taux de prévalence et de la morbidité qu’elle engendre. Tunis-Le Quotidien Une récente étude réalisée à Tunis dans le cadre d’une thèse de doctorat en médecine estime le taux de prévalence de l’obésité en Tunisie à 22%. D’autres études réalisées à l’échelle locale ont montré que la prévalance de l’excès de la corpulence chez l’adulte est plus importante. Une enquête transversale à Mellassine et au Bardo auprès de 300 adultes âgés de plus de 30 ans parmi les consultants des centres des soins de base sélectionnés par un sondage aléatoire a révélé que 31,4% des personnes interrogées présentent une obésité. L’enquête a également démontré que 74% des personnes présentant un excès de corpulence souffrent d’anomalies biologiques. 19% des obèses qui ont fait l’objet d’une exploration biologique dans le cadre de cette enquête souffrent d’une glycémie élevée. 14% des personnes examinées présentent un taux de cholestérol élevé. Une autre enquête réalisée au Bardo et Séjoumi a révélé que 33% des obèses présentent une hypertension artérielle (HTA) et 6,6% souffrent d’une maladie cardio-vasculaire. * Montée en flèche de l’obésité infantile Une récente étude s’est par ailleurs intéressée également à la prévalence de la surcharge pondérale (SP) et de l’obésité en milieu scolaire. Cette étude réalisée au niveau de quatre écoles primaires du district de Tunis a porté sur 567 élèves âgés de 6 à 12 ans. L’analyse descriptive des résultats de l’étude montre que la SP et l’obésité touchent 24,3% de garçons et 25,2% des filles de la population étudiée, ce qui correspond à un enfant obèse sur six écoliers. Parmi les enfants obèses 94% ont un statut socio-économique satisfaisant. L’écrasante majorité des écoliers obèses prennent un repas par jour au moins en dehors du foyer, demandent un supplément alimentaire à table et possèdent de l’argent de poche. 85% des enfants obèses prennent la voiture pour se rendre à l’école et dépassent 3 heures par jour devant la télévision et l’ordinateur. Jugeant la situation alarmante, les professionnels de la santé estiment qu’il est indispensbable de focaliser les efforts sur l’éducation nutritionnelle des mères. Walid KHEFIFI


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com