Uranium nigérien : L’Italie se disculpe





Le Quotidien-Agences Confusions sur le rôle de l'Italie dans la préparation de la guerre en Irak. Après avoir expliqué que les services secrets italiens avaient prévenu les Etats-Unis en janvier 2003 de ce que les documents concernant la vente d'uranium appauvri nigérien à l'Irak étaient faux, un parlementaire italien est revenu sur ses propos hier. Selon le sénateur d'opposition Massimo Brutti, qui s'exprimait à l'issue de l'audition à huis clos pendant quatre heures du chef des services secrets (SISMI) Nicolo Pollari et de Gianni Letta, principal conseiller du chef du gouvernement Silvio Berlusconi, la seule conclusion est que les "services de renseignements italiens n'étaient pas impliqués" dans la production de ce dossier. De son côté, Silvio Berlusconi a déclaré dans un entretien publié par le quotidien conservateur "Libero" que son pays n'avait transmis aux Etats-Unis aucun document concernant le dossier nigérien, contrairement à ce qu'a affirmé la semaine dernière le quotidien d'opposition "La Repubblica". Ces allégations sont dangereuses pour l'Italie, estime le chef du gouvernement, parce que "si elles étaient crues, nous serions considérés comme les instigateurs" de la guerre en Irak.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com