Selon une étude récente : L’huile d’olive tunisienne… «extra» contre le cancer





Véritable mine de bienfaits nutritionnels, l’huile d’olive constitue également un protecteur incomparable contre diverses pathologies comme les maladies cardio-vasculaires, l’obésité, le diabète et certains cancers. Une étude réalisée à la Faculté de Médecine de Monastir a révélé de multiples vertus spécifiques à l’huile d’olive tunisienne. Tunis-Le Quotidien C’est dans les laboratoires de la biochimie et la spectrométrie de masse à la Faculté de Médecine de Monastir que l’Unité de Recherche sur la Nutrition humaine et les désordres métaboliques s’est penchée sur l’étude des effets protecteurs et bénéfiques de l’huile d’olive. Les résultats de cette étude publiés au cours de 2005 ont démontré que la consommation de l’huile d’olive particulièrement de qualité «vierge» et «extra» contribue considérablement à la protection contre plusieurs pathologies telles que les maladies cardio-vasculaires (CDV), le diabète, l’obésité et certains types de cancers notamment du sein et du côlon. Cette étude a porté sur les habitudes alimentaires chez des Tunisiens ayant consommé entre 30 à 50 grammes d’huile d’olive par jour. Les résultats ont fait ressortir que les valeurs de cholestérolémie chez ces sujets sont plus basses que celles observées chez les Occidentaux. Par conséquent la consommation de l’huile d’olive dans le Sud de la Méditerranée, notamment l’huile d’olive vierge réduit considérablement la morbidité cardio-vasculaire. D’après les mêmes résultats, la caractérisation biochimique et agronomique des différentes variétés d’olive cultivées en Tunisie (Zarrazi Zarzis, Chemchali Gafsa, Chemlali Sfax, Neb Snad...) montre que l’huile d’olive tunisienne offre en général une très grande richesse génétique. Somme toute, l’huile d’olive particulièrement de qualité «vierge» et «extra» fait baisser dans l’organisme le cholestérol et la pression artérielle, permet de contrôler le poids corporel, s’oppose à la formation des caillots et protège contre les maladies cardiaques et certains cancers. H.G.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com