Infertilité féminine : 89% des femmes stériles souffrent de troubles auxio-dépressifs





Une récente étude sur les retombées psychologiques de l’infertilité féminine en Tunisie a montré que 89% des femmes stériles souffrent de troubles anxio-dépressifs. Tunis - Le Quotidien L’enquête réalisée par une équipe de psychiatres a porté sur 105 femmes répondant aux critères d’inclusion qui ont été interrogées par le biais d’un questionnaire comportant outre les caractéristiques générales et psychologiques un bilan psychologique incluant six instrument de mesure de la santé mentale. La mesure de la santé mentale de ces femmes souffrant d’infertilité a permis d’identifier une symptomatologie dépressive dans 46,6% des cas et une symptomatologie anxieuse dans 42,9% des cas. 43,8% des femmes interrogées ont également avoué qu’elles souffrent d’une insatisfaction conjugale. L’enquête a révélé, par ailleurs, que 53,3% des femmes stériles ont une mauvaise capacité d’adaptation psychologique à l’infertilité. Une analyse type discriminante montre que le bas niveau d’instruction, la situation socio-économique peu reluisante, l’absence d’enfants vivants, les relations sociales peu satisfaisantes, les investigations lourdes et fatigantes et la durée de l’unifertilité contribuent d’une façon directe à la survenue d’une symptomatologie dépressive. La présence d’une symptomatologie anxieuse et l’insatisfaction conjugale constituent aussi des facteurs de risque de dépression. Les statistiques officielles révèlent que l’incapacité à concevoir touche actuellement 15% des couples en âge de procréer. W.K.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com