J.S.K. – J.S. (0-1) : Jendouba chante…





Au coup de sifflet final de l’arbitre, c’est la consternation dans le camp kairounais. Plusieurs interrogations se lisaient sur les visages. C’est que la déception était énorme. Les supporters de la JSK, venus assez nombreux, espéraient assister au «réveil» de leurs favoris surtout après les progrès réalisés et constatés lors des deux dernières journées contre l’EST et le CSHL et comptaient énormément sur cette rencontre face à JS pour obtenir la première victoire de la saison et entamer un nouveau cycle. Ce public a dû encore une fois déchanter, la JSK vient de présenter le plus désolant des spectacles. Les hommes de Laâbidi, laissant leur potentiel aux vestiaires ont fourni une prestation médiocre, un volume de jeu très approximatif, décousu et mal inspiré qui a précipité la défaite de l’équipe locale. Pourtant, en face, l’équipe visiteuse qui n’a pas volé sa victoire n’était pas un foudre de guerre. Loin de là. En effet, JS sans impressionner a su pleinement profiter des faiblesses de son adversaire du jour et de sa fragilité psychologique pour remporter une victoire très précieuse. Le coup franc obtenu à la 27 a permis à Mohamed Labidi de confirmer son immense talent. Son tir puissant des 25m, dévié par un défenseur kairounais, envoya la balle mourir dans les filets de l’infortuné B. Salem. Auparavant, la JSK avait la possibilité d’ouvrir le score à la 13’, lorsque Cissé se présenta seul face au keeper, Zitouni auteur d’une sortie hasardeuse, mais rata lamentablement la concrétisation. Le tir de Sellami à la 14’ n’a pas débouché sur un meilleur résultat. Le cuir est dévié difficilement en corner par Zitouni. La 2ème mi-temps, tout comme la première, d’ailleurs, fut décevante. Le jeu se concentra au milieu de terrain avec une légère domination -vers la fin du match- des locaux qui n’a pas suffi pour renverser une situation compromise. Deux tirs de Sellami et Bangora à la 88’ et 91’ à l’intérieur des 18m, sont sauvés par le stopper visiteur, Charfi au prix de deux interventions courageuses. Trop peu de la part d’une équipe kairounaise qui briguait un 1er succès dans ce championnat de Ligue 1. Un nouveau revers qui contraint les poulains de K. Laâbidi à différer à nouveau la réalisation de cette aspiration. Pour JS qui a mérité sa victoire, elle a le mérite de réaliser en ce début de saison, un parcours en totale rupture avec le paysage habituel de notre football. * Formations JSK : Ben Salem, S. Dridi, Abdelmajidine, Hamrouni, Hmida, Sellami, M. Dridi, Jebbari (Amara), Mahmoudi (Hmam), Cissé, Bangora. JS. : Zitouni, Ayadi, Torkhani, Charfi, Ben Chaâbane, Moneiro, Trabelsi, Tissaoui, Laâbidi (Ayari), Ben Othman, Simon (Mezni). Hichem N’SIR


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com