Six ans après le premier jour : Les «Apache» israéliens «fêtent» l’Intifadha





L'Intifadha palestinienne est entrée hier dans sa sixième année avec de nouveaux raids israéliens dans la bande de Gaza en dépit de l'annonce par les groupes armés palestiniens de la fin de leur attaques depuis ce territoire évacué par Israël après 38 ans d'occupation. Le Quotidien - Agences Le soulèvement palestinien, qui avait éclaté le 28 septembre 2000, connaissait depuis quelques mois une période de relative accalmie à la faveur d'une trêve informelle mais la situation s'est subitement dégradée ces derniers jours avec des tirs de roquettes artisanales sur Israël depuis la bande de Gaza et des représailles, qui se poursuivent, de l'armée israélienne. L'aviation israélienne a ainsi lancé avant l'aube trois nouveaux raids contre des objectifs dans la bande de Gaza, selon des sources sécuritaires palestiniennes. Des hélicoptères d'assaut Apache ont tiré des missiles contre un bureau du Fatah dans le quartier de Touffah à Gaza, tandis que d'autres ont visé un bureau de la Sûreté générale au sud-ouest de cette ville. Dans le même temps, des hélicoptères ont attaqué un bâtiment utilisé par le Front populaire de libération de la Palestine (FPLP) dans le camp de Boureij, dans le centre de la bande de Gaza. Une porte-parole de l'armée israélienne a confirmé que «l’aviation israélienne a attaqué simultanément divers objectifs dans la bande de Gaza», après la chute mardi soir d'une roquette artisanale palestinienne à Sdérot, dans le sud d'Israël. Peu après la chute de cette roquette, l'artillerie israélienne a tiré plusieurs obus sur la bande de Gaza, pour la première fois depuis la guerre israélo-arabe de 1967. «Notre artillerie a tiré plusieurs obus en direction d'un secteur inhabité du nord de la bande de Gaza à partir duquel une roquette Qassam a été tirée contre notre territoire», a indiqué une porte-parole. La chasse israélienne, volant à basse altitude, a en outre crevé le mur du son au-dessus de la bande de Gaza à plusieurs reprises dans la nuit, provoquant à chaque fois d'énormes explosions sonores, selon des témoins. Les nouveaux raids israéliens sont survenus peu après que les principaux groupes armés palestiniens, notamment le Hamas et le Jihad islamique, eurent confirmé mardi soir leur engagement à observer la trêve des attaques contre Israël et mettre ainsi fin aux tirs de roquettes artisanales.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com