Maria José Barandiaran / Maria José de Bustos : A quatre mains





Le duo B d B sera le 4 octobre l’heureux hôte de l’Acropolium de Carthage pour assurer la 4ème soirée de l’Octobre musical dans sa 11ème édition. La cathédrale de Carthage allumera ses cierges mardi soir au bonheur des amoureux de la musique classique et de Maria José Barandiaran et Maria José de Bustos qui donneront leur premier concert tunisien dans la ville punique. L’Institut Cervantès, en collaboration avec l’ambassade espagnole à Tunis, n’a pas trouvé mieux que ce duo pour se faire représenter. En effet, Maria José Barandiaran et Maria José de Bustos jouissent d’une bonne presse. Cette dernière leur a collé l’étiquette de «Identité artistique de luxe». Et les filles n’ont pas seulement le «luxe musical» à partager. Mais ausis l’amour du clavier qui les a réunies pour le meilleur et le… meilleur. De leur rencontre, est né le duo B d B (les initiales de leur nom qui l’ont en commun outre leurs prénoms semblables) en 1990, qui a élu son siège à Saint Sébastin. Les deux Maria José se sont juré gloire et succès. La main dans la main et les dix doigts sur un clavier et leur carrière s’esquissa dans l’univers musical de la péninsule ibérique. En se produisant avec les orchestres de chambre les plus célèbres de l’Europe comme celui de Lituanie, Donostia ou Euskadi, dans les plus importants des festivals d’Espagne, d’Allemagne ou d’Autriche, la blonde et la brune se sont vite démarquées et leur astre rayonna. C’est ainsi qu’elles participent à de nombreux enregistrements pour la Radio nationale d’Espagne, et pour la Maison Claves avec OSE. Et ce n’est pas tout car les «monstres» de la musique classique les ont toujours invitées à se produire au sein de leur orchestre. Nous citons notamment Alonso, Gomez-Martinez, Tamayo, Sondeckis, Pablo Pérez, Bragado, Herbig, Schmura, Encinar, Mena, Novak, Shao, Ugarte, Amigo et autres maestros de la scène internationale de la musique symphonique. Dix ans après la création de B d B, les filles donneront naissance à leur premier CD. Puis suivra le fameux enrgistrement du «Carnaval des animaux» de C. Saint-Saëns avec l’orchestre symphonique de Bilbao, sous la baguette enchantante de Mena le grand. Les deux charmantes demoiselles ne s’arrêtent pas à ce niveau et elles voient tout en grand, au-delà des frontières. Destinatoin: Varsovie en Pologne où ells enregistreront pour Polskie Radio et laisseront résonner leurs notes. Des notes, elles en ont plein sur le petit agenda posé sur un bureau dans leur studio de Saint-Sébastien. Et il y a du noir plus que du blanc. Décryptage : des numéros de téléphone, des adresses e-mail, des rencontres annulées, des rendez-vous confirmés… Et elles n’ont pas de temps à perdre. Les deux disciples de Ugarte, Pablo Pérez et autres Mena ont tout pour séduire et surtout satisfaire les plus exigeants des mélomanes. Elles ont été bien accueillies à Paris, Moscou, Athènes, Stockholm, Varsovie, Lisbonne, Manchester, Lyon, Bayonne, Toulouse, Buenos Aires, Monte-video, La Havane, Le Caire, Istanbul… Après son concert tunisien, le duo B d B s’envolera en tournée au Moyen-Orient où il offrira une palette de mille et une émotions qui coloreront ses concerts à l’Opéra du Caire, Bibliothèque d’Alexandrie, Opéra de Damas, Amman, Beyrouth. Ainsi qu’en Chine, Vietnam, l’Amérique latine avant de rentrer au giron ibérique. Zohra ABID


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com