Kamel Chebli : «Mission difficile? Peut-être, mais elle ne me fait pas peur !»





La recherche d’un successeur à Youssef Zouaoui n’a pas beaucoup duré. Le choix s’est porté sur Kamel Chebli, l’enfant du club qui a déjà assumé cette tâche auparavant. Cette fois-ci, sera-t-il l’oiseau rare recherché pour réaliser les objectifs du club? On a posé la même question au nouvel entraîneur clubiste qui ne s’est pas montré inquiet outre mesure: “Je connais l’ambiance du club et tous ses rouages et cela va sûrement m’aider dans ma tâche. J’ai accepté l’offre car il s’agit, en premier lieu, de mon club d’origine à qui je dois toute ma carrière, et puis, une telle mission, même si elle paraît difficile, ne me fait pas peur du tout. C’est un nouveau défi et je suis quelqu’un qui aime relever les défis”. * Les moyens pour relever la tête Rappelons que Kamel Chebli a été contacté avant-hier alors qu’il s’apprêtait à s’envoler pour Tripoli, là où il a reçu une offre du prestigieux club libyen Al Ahly. S’agissant du Club Africain, il a vite laissé tomber l’offre libyenne et a eu, le même jour, un entretien avec MM. Chérif Bellamine, le président, et Salah Thabti, le directeur sportif. Un accord a été vite trouvé et Chebli a rencontré hier à 13 heures le staff technique qui l’accompagnera dans sa mission (Youssef Mannaî, Adel Hammami et Moreïra) avant d’entamer sa première séance d’entraînement avec la totalité de son effectif. Que pense Kamel Chebli de son équipe et du prochain match, prévu samedi à Sfax? “Le C.A dispose d’un effectif très respectable, capable de faire parler de lui. Il y a eu certaines difficultés qui ont stoppé sa série positive, mais il va falloir travailler dur pour surmonter ce contre-temps et retrouver la dynamique de victoires. A Sfax, le match s’annonce difficile pour les deux clubs. On n’a pas disposé de beaucoup de temps pour le préparer dans les meilleures conditions, surtout que quelques joueurs souffrent de blessures, mais on ira à Sfax pour réaliser un bon résultat qui nous permettra, pour la suite, de continuer à travailler dans la sérénité. J’aurais préféré prendre en main le C.A. pendant la courte trêve du championnat pour mieux démarrer, mais on a, tout de même, les moyens de faire bonne figure contre le C.S.S”. Le nouvel entraîneur clubiste est décidé à relever le défi et à remettre l’équipe sur les rails. Pour y parvenir, il aura besoin du soutien de tous les Clubistes, qui, d’habitude n’économisent aucun effort pour voir leur club figurer parmi les meilleurs. Chebli est là pour réaliser leurs rêves et il doit bénéficier de conditions idéales pour le faire. Bonne chance. Kamel ZAIEM


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com