Retour à l’horaire normal : Les hourras de la délivrance …





Tunis - Le Quotidien De nombreux tunisiens accueillent, aujourd’hui le retour à l’horaire normal par des hourras. D’autant plus que l’efficacité de l’horaire d’été en matière de réduction de la facture énergétique reste à prouver. “On pourra enfin profiter des longues veillées durant le mois de Ramadan sans avoir les yeux cernés et les traits tirés le lendemain”. Karim, célibataire âgé de 27 ans, a a souffert le martyre à cause de l’horaire d’été introduit en juin dernier dans le souci de maîtriser la consommation de l’énergie au niveau des administration, les entreprises et les ménages. “Je n’ai pas pu digérer l’heure supplémentaire car j’ai toujours eu du mal à dormir avec les poules et à me réveiller avec les coqs”, ajoute ce jeune qui vient de sortir du cocon familial pour partager un appartement avec des amis. Le retour à l’horaire normal est synonyme pour de nombreux tunisiens de délivrance. Depuis le mois de juin le changement des horaires donne du fil à retordre aux Tunisiens. Horaire d’été, séance unique, reprise de la double séance, suppression de l’heure supplémentaire, retour à la séance unique dans quelques jours à l’occasion du mois sacré de Ramadan... De Bizerte à Tataouine nos concitoyens peinent à suivre la cadence de ces bouleversements horaires. “Notre horloge biologique est bouleversée. Ca donne le vertige et engendre des problèmes pour les usagers des moyens de transport public”, souligne Nizar Rahhali, fonctionnaire au ministère du Tourisme. * Sacrifice conditionné Beaucoup de Tunisiens ont remis les pendules à l’heure “exacte” depuis hier tant ils attendaient le retour à l’horaire normal avec impatience. “Avec l’heure d’été on perd une heure de sommeil. Personnellement je suis prêt pour faire ce sacrifice si l’horaire d’été permet réellement de réduire la facture énergétique. C’est une question d’intérêt général. Le ministère de l’Industrie et de l’Energie est appelé désormais à donner du grain à moudre à ce sujet”, affirme M . Bessem Ben Nasr, étudiant à l’ISET de Radès. Certains ont pu cependant, constater une baisse notable de leur consommation d’électricité depuis l’entrée en vigueur de l’horaire d’été. C’est le cas de M. Kilani Ben Jemaâ, agent administratif à l’Ecole supérieure de la communication de Tunis, qui estime que le retour à l’horaire normal est facile à digérer. “Les citoyens devraient de la maîtrise de l’énergie. L’horaire d’été permet justement de réduire la facture énergétique même si on est obligé de chercher, au cours des premières semaines de son entrée en vigueur, midi à quatorze heures”, fait remarquer ce père de famille quadragénaire. En attendant un bilan officiel relatif aux répercussions de l’horaire d’été sur la consommation de l’énergie le retour à l’horaire normal se fait dans le soulagement... Walid KHEFIFI


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com