C.S.S. – C.A.





* L1 (8ème J.) - Match Avancé - Stade Mhiri de Sfax (15h00) - Arb : Baraket ________________ Dans le Camp Sfaxien : Sous le signe de la confirmation La victoire acquise la semaine dernière aux dépens de l’USM, qui a très bien entamé la saison est considérée par les spécialistes comme étant un acquis de taille pour les Noir et Blanc et peut être l'un des tournants majeur dans la course au titre pour le CSS. Ce fut une belle réalisation qui survint après deux défaites consécutives. Ce fut donc le déclic qui a permis de retaper le moral du CSS qui en avait grand besoin. Aujourd’hui pour confirmer ce regain de confiance et pour renforcer cet acquis, le CSS mettra tout en œuvre pour mener à bout du CA.. Le match qui opposera tout à l’heure le CSS au CA sera donc joué sous le signe de la confirmation de la part des Noir et Blanc qui veulent à tout prix arracher les 3 points de la victoire. Pour les coéquipiers de Boujelbène, c’est un match à 6 points, qu’il ne faut pas rater. Pour ce faire, le CSS enregistrera le retour à la compétition de son gardien. Par contre on enregistre l’absence de Bargaoui, Mechergui, Arfaoui, M. Gharbi, Kadri, Hichem Khecharem qui n’ont pas été convoqués par le staff technique. Malgré cela Decastel aura l’embarras du choix dans plus d’un poste d’ailleurs il a innové en convoquant pour la première fois le jeune nigérian Kings qui va remplacer probablement Nafti sur le franc gauche de l’attaque aux côtés de Kings il a fait appel à Hamza Sallami. De même, Haïthem M’rabet auteur d’un match honorable dimanche dernier face à l’USM sera reconduit au poste de régisseur et il en sera de même pour toute la ligne défensive. Haj Messaoud, F. Gharbi, Mardassi et Abdi. Au milieu, c’est Boujelbène qui épaulera M’rabet Ba et Kings. Quant à la ligne d’attaque, c’est toujours Gomis qui est sûr d’être titulaire alors que Essafi , Ba et Khamassi sont en ballottage pour le poste de deuxième attaquant. Formation probable Jaouachi, Haj Messaoud, F. Gharbi, Mardassi, Abdi, Boujelbène, M’rabet, Ba, Kings, Gomis, Essefi. Noureddine BACCOUCHE __________________________________________ Dans le Camp Clubiste : Un nouveau départ L’ambiance était morose avant-hier après-midi comme le temps qu’il faisait, du côté de l’annexe du stade d’El Menzah. Tout le staff clubiste était là (MM. Chérif Bellamine, Salah Thabti, Adel Fendri) pour la présentation aux joueurs du nouvel entraîneur Kamel Chebli. Une réunion s’est tenue dans les vestiaires avant que la première séance de l’ère post-Zouaoui ne démarre. Tout le monde y a participé, y compris Sellami et Ouertani, absents mercredi soir dans le match de Ligue arabe devant Al Ourouba omanais (2-0, doublé de Nabil Missaoui). Cet après-midi, dans le classique face au CSS, il faudra donc s’attendre à ce que le nouveau coach rouge puisse compter sur la totalité de son effectif, Hicheri compris. Le défenseur central avait déjà livré une partie de la sortie arabe en milieu de semaine qui s’avéra un petit galop d’entraînement, pas très exigeant sur le plan de la dépense nerveuse et physique. D’ailleurs, le public clubiste est curieux de connaître les options de Kamel pour composer son secteur défensif. Youssef Mannaï, l’adjoint, a opté mercredi pour un axe composé de Ben Zekri et Mkacher (avant que Hicheri ne relève l’ancien Etoilé), soit la même charnière centrale aligné trois jours plus tôt dans le derby. Si Rhouma a été confirmé sur le flanc gauche, Pape Touré, sur le versant opposé, a cédé sa place au jeune Souissi dans le cadre d’un turnover qui concerna la ligne médiane également puisque, si Touré avança d’un cran, évoluant en milieu défensif, Ouertani et Sellami furent relayés par Touré donc et Haj Ali, tout en accordant un jour de repos à Selliti. Pour sa première sortie, Kamel Chebli espère trouver une équipe débarrassée du traumatisme du derby et regardant plutôt vers l’avenir. En deux jours de règne, il serait impensable qu’il parvienne à marquer de son empreinte le jeu des “Rouge et Blanc”. Il va donc devoir s’appuyer sur le legs — qui n’est pas maigre — de l’ère Zouaoui tout en comptant sur une meilleure ambiance que celle, crispée et irrespirable, de la pause entre les deux mi-temps du dernier derby. Formation probable Boumnijel, Touré, Rhouma, Hicheri, Mkacher, Ouertani, Ben Yahia, Sellami, Traoré, Keita, Selliti; S.R. ___________________________________ Rétro 25 victoires de plus Le CSS ne réussit que rarement des matchs face au CA. La preuve qu’il n’a réussi qu’une seule fois à l’emporter durant ces dix dernières saisons (4-1 lors de l’aller, 2002/2003) laissant les Clubistes tunisois imposer leur suprématie habituelle. Cela fait d’ailleurs un total de 102 rencontres entre les deux équipes depuis 1955/56 jusqu’à la saison 2004/2005. 44 victoires pour le CA, contre 19 pour le CSS et 39 nuls, 132 buts à l’actif des Clubistes et 79 buts pour le compte des Sfaxiens. La 1ère rencontre entre les deux formations remonte au 2/10/1955 à Sfax 1-0 pour le CA) tandis que la dernière s’est achevée la saison précédente par un score blanc (0-0). C’était d’ailleurs la seule fois où l’on ne marque pas de but dans ce classique depuis le printemps de la saison 2001. Les scores les plus fréquents dans ce débat 1-0 (27 fois). - Les scores les plus larges 5-1 en 1958 et 4-0 en 1980 pour le CA, 4-1 en 2002 pour le CSS - Le meilleur buteur des duels en question reste Sami Touati (CA) 8 buts, Sanhaji,- K. Fadhel - El Jaïez - Jaballah - Toujani - T. Salem. B. Jédidia etc, sont parmi les nombreux joueurs à avoir endossé le maillot des deux clubs. N.A.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com