Cherif Bellamine (Pdt C.A.) : «Les alibis de Zouaoui n’étaient pas convaincants»





Ce qui s’est passé au cours et après le derby au Club Africain continue à faire couler beaucoup d’encre, M. Cherif Bellamine, président du C.A a pris l’initiative d'organiser une conférence de presse et d’éclairer nos lanternes à propos de tout ce qui s’est dit. Pour commencer, M. Bellamine a tenu à faire valoir le travail accompli par Youssef Zouaoui qui a entraîné le club à trois reprises et a remporté plusieurs titres: “ce qui s’est passé, c’est que l’entraîneur a décidé de partir et on l’a remplacé par Kamel Chebli qui est l’enfant du club et un entraîneur qui a fait ses preuves, tout comme Moncef Chargui, qui a eu à entraîner l’équipe clubiste”. Quel sera le statut de Chebli et va-t-il être engagé pour toute la saison? Là Bellamine n’était pas fermement clair: “Le CA a vécu un moment difficile et Kamel Chebli, contacté par le Bureau directeur, a accepté de venir servir son club et le sortir de l’impasse malgré les offres de certains clubs libyens. Actuellement, il faut trouver quelqu’un pour commander le navire et on ne peut trop attendre car il est difficile de trouver un entraîneur de haut niveau en un temps record”. Cela veut-il dire que le passage de Chebli n’est qu’un simple intérim? Bellamine se montre tout de même plus confiant: “Il est vrai qu’on n’a pas encore signé de contrat avec Kamel Chebli, mais on aura le temps pour le faire. Si tout va bien, notre nouveau coach pourrait rester sur place jusqu’à la fin de la saison”. * “Je veux gagner le derby” Le président clubiste est revenu sur les incidents qui ont eu lieu pendant le derby: “tout a commencé par un geste de Ouertani puis de Selliti. Au C.A, on respecte toujours les règles de fair-play et ces joueurs étaient peut-être fautifs, mais il n’y avait pas de quoi en faire un scandale comme l’a fait Zouaoui aux vestiaires. Il s'en est pris à ces deux éléments et l’un d’eux lui a répondu qu’il a agi de la sorte parce qu’il voulait gagner le derby. Cette réplique n’a pas plu à l’entraîneur et vous connaissez la suite. Personnellement, je n’ai pas compris les raisons de cet emportement qui a fini par déconcentrer et déstabiliser l’équipe au moment où elle tenait le match en main. Juste après le match, j’ai essayé de le contacter pour le calmer, mais je n’ai pas pu le joindre. Par la suite, il s’est absenté pendant deux jours sans nous avertir et quand il a voulu me voir je l’ai rencontré et on en a parlé. Toutefois, je continuais à penser que les raisons avancées par Zouaoui n’étaient point convaincantes, car quelques joueurs ont agi de la même sorte, une semaine avant, face au ST et l’entraîneur n’a pas dit un seul mot sur son attachement au fair-play. Au derby, lorsqu’il a rejoint le banc en seconde mi-temps, il n’a pas bougé et l’équipe était presque sans entraîneur”. * Un départ… annoncé! M. Cherif Bellamine a également révélé que des rumeurs lui sont parvenues trois jours avant le derby à propos d’un probable retour de Zouaoui au CAB. Il a aussi précisé que son ex-entraîneur était peut être fatigué pour agir de cette manière: “En tout cas, le C.A se considère lésé par le comportement de cet entraîneur et on a déjà déposé une plainte en ce sens à la FTF car les règlements sont clairs et Zouaoui devrait normalement verser à son club le montant de deux salaires, comme le stipule son contrat”. A l’occasion de cette conférence de presse, le président du C.A s’est plaint de la prestation du trio arbitral italien. Il a souligné que les trois joueurs cités par Zouaoui n’ont pas joué contre Al Ourouba pour des raisons de santé et n’étaient guère sanctionnés. Quant à la suite de la carrière de Selliti au C.A, son président voit qu’elle n’a aucun lien avec ce qui s’est passé et que tout demeure possible, surtout si le joueur désire réellement rester au club. Kamel ZAIEM


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com