Emploi des diplômés : Un train de mesures en faveur des diplômés en lettres et sciences humaines …





Tunis - Le Quotidien Les mesures relatives à l’emploi des diplômés de l’enseignement supérieur se suivent et se ressemblent. De nouveaux mécanismes du Fonds National de l’Emploi (FNE) ciblent les diplômés des filières à faible employabilité. Les nouvelles mesures concernent précisément les maîtrisards en lettres, sciences humaines et droit qui tiennent le haut du pavé en matière de chômage des diplômés. Ces mesures portent sur la prise en charge par l’Etat d’une partie importante des salaires servis aux recrutés appartenant auxdites filières de nationalité tunisienne durant trois ans. La prise en charge concerne 75% du salaire durant la première année, 50% au cours de la deuxième année et 25% tout au long de la troisième année. Des taux de prise en charge qui correspondent respectivement à 375,250 et 125 dinars. Les nouvelles mesures qui interviennent suite à l’élargissement de la base des entreprises concernées par la prise en charge par l’Etat de 50% des salaires servis aux diplômés nouvellement recrutés, laquelle touche, désormais, les entreprises publiques et privées. Selon les dernières statistiques, le FNE a réussi à insérer 36 mille diplômés de l’enseignement supérieur dans la vie professionnelle entre 2000 et 2005. Les chiffres relatifs aux dix dernières années sont plus éloquents. 200 mille diplômés ont été recrutés entre 1995 et 2005. Le nombre total des diplômés durant cette même période est estimé à 217 mille personnes. W.K.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com