Selon son Administrateur Judiciaire : “Tunisie Lait” renouerait avec les bénéfices en 2008





• Licenciement de 64 employés Avec un plan de sauvetage équilibré permettant d’annuler une partie des dettes bancaires de la société, et l’entrée d’un nouvel actionnaire majoritaire, “Tunisie Lait” espère dépasser cette période de crise. Son Administrateur judiciaire, très optimiste, estime que la société pourrait renouer avec les bénéfices à partir de 2008. Tunis - Le Quotidien Au cours de sa rencontre avec les intermédiaires en Bourse, organisée vendredi dernier au siège de l’AIB, M. Salah Dhibi, Administrateur judiciaire de “Tunisie Lait” a présenté le plan définitif de sauvetage de la société qui sera exposé devant le tribunal de Tunis prochainement. Le plan repose sur deux phases essentielles, en l’occurrence, l’assainissement financier statique et l’assainissement dynamique qui permettront la restructuration financière et la réorganisation de l’activité de la société. M. Salah Dhibi a indiqué que le plan de sauvetage prévoit une baisse de 60% du capital de la société pour absorber ses pertes, et par la suite son augmentation de 8,1 millions de dinars assurée par l’entrée d’un nouvel actionnaire qui pourrait être un ou plusieurs investisseurs. Ce nouvel actionnaire sera majoritaire dans le capital de la société. Le plan prévoit, par ailleurs, une réduction du taux d’endettement, actuellement de 48,7 millions de dinars, par l’élimination de 24,4 millions de dinars de la dette bancaire à travers l’annulation de 30% de cette dette et la transformation de 30% en participation au capital de la société. Pour l’assainissement dynamique, M. Dhibi a souligné que le plan procède à la restructuration de l’activité de la société à travers l’augmentation de sa production, par la sous-traitance même de certains produits d’autres sociétés, l’élargissement de la distribution, et l’élaboration de nouveaux plans commerciaux et de marketing plus performants. L’assainissement dynamique englobe également la maîtrise davantage des coûts et des charges de production pour augmenter la marge de bénéfices, ainsi que le licenciement à partir d’hier, de 64 employés qui représentaient une charge supplémentaire pour la société. En fonction de ces deux phases d’assainissement, le programme d’investissement de la société devrait connaître une augmentation en 2006 arrivant à 1,5 million de dinars, puis se stabiliser à partir de 2008 à 1,2 million de dinars. La production, quant à elle, devrait suivre une courbe ascendante, passant de 63 mille litres en 2005 à 70 mille titres en 2007 et 81 mille litres à l’horizon 2010, alors que les ventes de la société devraient atteindre un taux de croissance annuel de 5,5% à partir de 2006. Selon les mêmes prévisions, le chiffre d’affaires de la société devrait connaître une croissance de 10% sur l’exercice 2005 et 5,5% pour les prochains exercices. M. Dhibi estime qu’avec cette restructuration la société devrait renouer avec les bénéfices à partir de l’exercice 2008. Concernant le nouvel actionnaire, M. Dhibi a précisé que le banquier chef de file du plan est en train d’étudier les offres émanantes de certains investisseurs. Il y a lieu de rappeler que le Tribunal de Tunis avait désigné M. Dhibi, en tant qu’Administrateur judiciaire de “Tunisie Lait”, pour lui préparer un plan de sauvetage de la situation très difficile qu’elle connaît depuis quelques années. Mohamed ZGHAL


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com