STEG : Un nouveau système de tarification !





Avec un nouveau système de tarification fixant un tarif réduit le jour et un autre normal le soir, la Société Tunisienne d’Electricité et du Gaz (STEG) affiche la couleur quant à sa contribution à une réduction de la consommation nationale d’électricité. Tunis — Le Quotidien S’inspirant apparemment des politiques commerciales des opérateurs de télécommunications, la STEG est sur le point d’adopter un nouveau système de tarification de la consommation de l’électricité. Ce système fixe un tarif réduit pour la consommation durant la journée, et autre tarif normal durant le soir. En l’absence d’autres données sur le nouveau système, en voit savoir que la STEG vise à travers cette tarification, à réduire remarquablement la consommation durant les périodes de pointe. Ce système entre, en effet, dans le cadre de la stratégie de la société visant, à développer la qualité de ses services par le lancement de nouveaux services et l’amélioration. C’est dans ce même contexte que la STEG a lancé depuis quelques années le service de paiement en ligne des factures, pour alléger les files d’attente devant ses guichets. La société a lancé, de même, depuis quelques mois une nouvelle facturation qui donne des informations plus détaillées sur la consommation de l’électricité et du gaz. Le nouveau système de tarification vient renforcer les efforts déployés à l’échelle nationale pour maîtriser la consommation de l’énergie face à la flambée continue des prix du pétrole. La Tunisie a entamé, depuis la fin de 2003, une campagne de maîtrise de la consommation de l’énergie se basant sur la promotion des énergies renouvelables. C’est ainsi que des primes variables ont été fixées pour inciter le recours au chauffage des eaux par l’énergie solaire, ainsi que la substitution de l’énergie par le gaz naturel dans le secteur résidentiel. Par ailleurs, un nouveau système d’étiquetage énergétique a été adopté pour identifier les performances énergétiques de certaines appareils électroménagers, et maîtriser ainsi leur consommation d’électricité. La stratégie nationale vise, également, à développer la participation de l’énergie éolienne dans la production de l’électricité, pour atteindre environ 300 MW à l’horizon 2010, 110 Mw en 2020 et 1800 mw en 2030. Il y a lieu de noter, que selon le bilan du premier semestre 2005, cette stratégie a permis de réaliser des résultats encourageants, avec une baisse de la consommation des hydrocarburants destinés à la production d’électricité de 2% en dépit d’une augmentation de la production de 6,2%. Pour le démarrage du nouveau système de tarification de la STEG, on apprend qu’il pourrait avoir lieu au début de l’année prochaine. Mohamed ZGHAL


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com