Festival de la Médina de Sousse : Comme au bon vieux temps…





C’est au cœur d’une musique authentique et recherchée que le Festival de la médina de Sousse mènera les mélomanes. Des parfums d’ici et de là pour fêter ce mois comme il se doit. Ceux qui préfèrent se balader, le soir, après la rupture du jeûne peuvent joindre l’utile à l’agréable, il leur suffit de demander le programme de la 6ème édition du Festival de la médina pour donner du rythme à leurs soirées. «Je vis en chantant...» tel est le spectacle d’ouverture que propose le Festival de la médina de Sousse à ses fidèles. Signé par l’artiste Samir Agrebi, ce concert a figuré au programme de la précédente session du Festival international de Carthage et le voilà ouvrant le bal au Festival de la médina de Sousse et ce le 12 de ce mois, au Centre culturel de Sousse. Le deuxième rendez-vous ramadanesque sera un voyage impressionnant au fond du «Malouf» avec le groupe du musicien Fathi Bousnina. Avec «L’ambre s’est propagé», cette formation musicale qui a vu le jour en 2001 proposera au public de ce festival un bouquet de chansons inédites qui marquent ce genre musical particulier. Le trio Mouldi Hssine, Khaled Slama et Tarek Zorgatti a choisi «L’histoire des gens» pour la soirée du 15 octobre, une comédie musicale qui s’articule sur le quotidien des gens de différentes catégories sociales. C’est dans les années 30 et 40 que Noureddine Ben Aïcha plongera son public au cœur du répertoire de deux figures de proue de la musique arabe à savoir Sabah Abdelhay et Ibrahim Hamouda. Plusieurs concerts réussis dont on cite celui du Festival de la médina de Tunis en 2004 et du Festival international de Carthage en 2005 ont permis à Noureddine Ben Aïcha de dépoussiérer des perles de la musique arabe classique qui sont tombées dans l’oubli. La soirée du 22 octobre sera teintée de différentes couleurs ; le talentueux chanteur Hayder Amir avec Meryam Belhadj Selama et Mounir Troudi présenteront un cocktail de chansons tirées du répertoire tunisien et oriental. Durant ce même concert, Hayder Amir offrira à ses fans quelques chansons qui ont marqué ses différents albums et qui ont fait son succès. Lors de cette soirée, ce trio sera accompagné par la troupe «Erribat» de la musique arabe à Sousse. D’autres spectacles musicaux sont au menu du Festival de la médina de Sousse : «Chandelles» de Adel Soltane et le groupe de Ahmed Al-Wafi, sous la direction de Taoufik Khoujet El-Khil marqueront les soirées du 25 et 26 de ce mois. «Les estampilles tunisiennes» tel est le titre d’une création musicale tuniso-française. Initié par l’artiste français Patrice Villaumé, ce spectacle est basée sur la musique médiévale et réunira une pléiade d’artistes d’ici et de France : Patrice Villaume, Guillermo Perez (France), Mohamed Zied Zouari, Nader Kassis, Mohamed Hassan Najm, Souhed Najm Abdallah et Hatem Amous (Tunisie). «L’arbre de la passion d’antan», «Les gens de la passion» et une comédie musicale intitulée «Fih ma fih» marqueront le volet théâtral du Festival de la médina de Sousse. Onze spectacles dont la majorité sont «made in Tunisia» permettront aux habitants de Sousse et à ses visiteurs de goûter au charme de ce mois sacré, autrement. Imen ABDERRAHMANI


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com