J.S. : L’arbitrage mis à l’index





Lorsque l’arbitre Mohsen Boukthir siffla la fin de la partie ayant opposé J.S au C.S.H.L, une frange du public local, dans tous ses états, lui fit entendre toutes les insultes et les obscénités du monde! Et pour cause, a-t-on estimé, ce referee n’avait pas été impartial tout au long du match et avait privé les camarades de B. Othman de 3 pénalties flagrants et indiscutables (images T.V à l’appui). Ce qui, comme on pouvait s’y attendre et le deviner, déclencha une grave dégénérescence et sur les gradins et en dehors du stade… Et n’eut été l’intervention perspicace des agents de la sécurité, cela aurait empiré! Soyons clairs et posons objectivement la question: qui en est le véritable responsable et qui a été intentionnellement à l’origine des débordements? Est-ce un public chauvin qui a été poussé à réagir résolument parce qu’il a jugé que ses protégés ont été lésés ou un arbitrage catastrophique à relents de mauvaise foi? Il est vraiment grand temps de se pencher sérieusement sur ce fameux dossier de l’arbitrage qui s’avère être le maillon faible parmi toutes les parties prenantes de cette nouvelles compétition de la L1 professionnelle. * Une autre amende Une lourde sanction sera infligée à J.S. L’arbitre ayant signalé un mauvais comportement du public et jet de bouteilles à son encontre. Et l’arbitre diriez-vous? Eh bien, rassurez-vous, on ne tardera pas à le revoir siffler une autre chaude confrontation et “récompensé” à l’instar de son collègue Atef Yacoubi dont vous vous souvenez assurément l’arbitrage scandaleux lors d’un certain A.S.M/E.S.T pour être redésigné le match d’après. A n’y rien comprendre. Houcine HAJJI


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com