Cinq GI’s tués, heurts à Bagdad : Ramadan sous le signe de la Résistance





• Offensive US dans l’Ouest de l’Irak L’armée américaine a lancé hier une deuxième offensive contre les Résistants dans l’Ouest de l’Irak, où elle a perdu cinq soldats, alors que le pays, notamment la capitale Bagdad, vit dans le rythme d’attaques qui entament le mois de Ramadan. Le Quotidien-Agences Cinq soldats américains ont été tués dans l'ouest de l'Irak, a annoncé l'armée hier. Deux soldats sont morts au combat et un autre a succombé à ses blessures reçues dans l'explosion d'un engin piégé à Haqlaniyah, a indiqué l'armée dans un communiqué sans autre précision. Un Marine a été tué dans une explosion à Karabilah lors de l'opération américaine anti-résistants, "Iron Fist", selon un autre communiqué de l'armée. Un cinquième militaire est mort à Taqaddoum, entre Ramadi et Falloujah "des suites de ses blessures subies par des tirs" d'armes, a encore indiqué l'armée sans fournir d'autres détails. Par ailleurs, trois Irakiens ont été tués et sept blessés dans une attaque-suicide à la voiture piégée perpétrée hier près d'une entrée de la "zone verte" ultraprotégée de Bagdad, selon une source du ministère de l'Intérieur. Les victimes sont toutes des membres des forces de sécurité irakiennes qui assurent la garde du périmètre extérieur de la "zone verte" à cet endroit, a précisé cette source. L'explosion, qui a secoué le centre de Bagdad vers midi, a envoyé une épaisse colonne de fumée noire dans le ciel. Des coups de feu ont immédiatement suivi l'attaque, ont constaté des journalistes. Toujours à Bagdad, des affrontements violents ont opposé hier des forces américaines et irakiennes à des Résistants dans un faubourg sud de Bagdad, faisant trois morts dans les rangs des soldats irakiens, a indiqué l'armée américaine. L'affrontement a commencé tôt le matin quand un détachement de forces du ministère de l'Intérieur a été attaqué par un groupe d'au moins 40 Résistants. Les forces américaines sont venues à son secours avec des blindés et un appui aérien, selon un communiqué militaire. Plus de 30 Résistants ont été "tués, blessés ou capturés", alors que trois membres du détachement du ministère de l'Intérieur sont morts, selon un bilan américain. * “River Gate” L'opération "River Gate" (porte de la rivière) a été lancée dans les localités de Haditha, Haqlaniyah et Barwana, situées à environ 200 km à l'ouest de Bagdad, le long de l'Euphrate, a annoncé l'armée américaine dans un communiqué. Quelque 2.500 soldats y participent, ce qui en fait l'offensive la plus importante cette année dans la province sunnite d'al-Anbar, selon le communiqué. Assistées de forces irakiennes, les troupes américaines ont pour objectif d'"empêcher Al-Qaïda en Irak d'opérer dans les localités de la vallée de l'Euphrate". Haditha est "un carrefour important pour les activités d'infiltration d'Al-Qaïda en Irak à partir de la frontière syrienne", selon l'armée. Quelque 1.000 soldats américains sont déjà engagés depuis samedi dans une autre opération, baptisée "Iron Fist", plus en amont, près de la frontière syrienne. Au moins 33 rebelles y ont été tués, dont la majorité dans des frappes aériennes, selon l'armée américaine. * Menaces Dans ce contexte, les sunnites du pays ont entamé mardi le Ramadan, placé sous la menace d'une vague de violence comme cela avait été le cas lors du précédent mois de jeûne en 2004. "Les tout prochains jours vont être très intenses, surtout avec le Ramadan", a affirmé un responsable de l'ambassade américaine sous couvert de l'anonymat. Les mesures de sécurité ont été largement renforcées à Bagdad et les points de contrôle se sont multipliés à travers la ville tout comme les patrouilles de l'armée américaine et des forces de sécurité irakiennes. En effet, deux communiqués diffusés sur Internet, Al-Qaïda en Iraq exhorte ses partisans à intensifier leurs attaques contre les forces américaines et irakiennes lors du Ramadan et appelle à boycotter le référendum du 15 octobre sur le projet de Constitution irakienne. L'appel à boycotter le scrutin a été lancé dans un communiqué diffusé hier sur un site Internet. "Vous savez très bien que les Américains vont superviser la collecte des urnes et le dépouillement", explique le texte. "La solution est claire. C'est le jihad (guerre sainte) et la lutte contre les ennemis de Dieu, en persévérant". La veille, un appel au renforcement des attentats était apparu sur le Web. L'authenticité des deux communiqués ne pouvait être établie. "Pendant que nous sommes en ce Ramadan, nous disons, ô Islam, rassemble tes forces, et nous incitons les croyants à combattre les adorateurs de la croix qui ont violé les limites et honneurs, démoli mosquées et maisons, brûlé les exemplaires du Coran et semé la corruption", déclare le communiqué.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com