Moubarak opposé à la «marginalisation» des sunnites





Le Quotidien-Agences Le président égyptien Hosni Moubarak a mis en garde contre une "marginalisation" des sunnites en Irak, s'inquiétant également de la dégradation de la sécurité dans ce pays. "Le président Moubarak estime que le succès de tout processus politique en Irak nécessite qu'aucune force politique ne soit marginalisée", selon le porte-parole de la présidence, Soleimane Awad, cité hier par le quotidien gouvernemental cairote Al-Ahram. Le porte-parole du chef de l'Etat, qui faisait allusion aux arabes sunnites, a fait ces déclarations à l'issue des entretiens de Moubarak avec le roi Abdallah lundi à Djeddah dans l'ouest de l'Arabie saoudite. "L'Egypte et l'Arabie saoudite sont inquiètes face à la poursuite de la détérioration de la situation sécuritaire en Irak et coordonnent leurs efforts sous l'égide de la Ligue arabe", a-t-il encore dit. Un comité ministériel arabe sur l'Irak, qui s'est réuni dimanche à Djeddah, a décidé d'envoyer à une date indéterminée dans ce pays le secrétaire général de la Ligue arabe Amr Moussa pour préparer une conférence de réconciliation nationale parrainée par les pays arabes. Les principaux groupes politiques et religieux sunnites d'Irak s'opposent au projet de Constitution, qui doit être soumis à référendum le 15 octobre et qui institue le principe du fédéralisme.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com