Festival de la Médina de la Manouba : De la musique avant tout





Un doux parfum émanera, ce mois-ci au palais de “Koubet En’has”, à la Manouba. L’occasion est la 6ème édition du Festival de la médina de la Manouba, l’ex-fief des Beys. Il s’est ancré dans les traditions culturelles de cette ville lors de ce mois sacré: le festival de la médina soufflera, dans quelques jours, sa 6ème bougie. C’est avec la voix juste et pure de Sonia M’barek que le public du Palais de “Koubet En’has” voyagera lors de la soirée d’ouverture, prévue pour le 13 de ce mois. Après un été plein de succès, Sonia M’barek continue ses conquêtes, armée d’un répertoire riche et diversifié et d’une longue expérience musicale aiguisée par des études de musique et de droit. Cette belle voix tunisienne ne sera pas la seule vedette du festival, d’autres figures de proue marqueront leur présence. La soirée du 14 octobre réunira un duo tunisien: Olfa Ben Romdhane et Mehdi Amine. Ils font partie de la nouvelle génération de la chanson tunisienne, deux styles musicaux différents et deux orientations diverses, Olfa Ben Romdhane et Mehdi Amine ont réussi à s’imposer sur la scène tunisienne. Un bouquet de deux répertoires parfumera cette soirée. Zied Gharsa, ce spécialiste du “Malouf” et de la chanson tunisienne donnera aux mélomanes un rendez-vous, le 18 du même mois, et sur cette même scène du palais Koubet En’has. Un voyage pittoresque à travers cette musique authentique que proposera Zied Gharsa, le successeur du maître du Malouf, feu Tahar Gharsa. Avec Zied Gharsa, un habitué de l’ambiance de ce mois sacré, l’enchantement est garanti. Une soirée dédiée au jazz est également au menu de cette 6ème session du Festival de la médina de la Manouba. Cette soirée réunira un trio de spécialité musicale différente: Khaled Ben Yahia (ûd), Béchir Salmi (violon) et Lassaâd Hosni (percussions) et elle est prévue pour le 16 de ce mois, juste après avoir défilé, le 14, à Dar H’ssine et ce, dans le cadre du Festival de la médina de Tunis. Le duo Leïla Hejaïej et Ali Seriti ne peut qu’être une composante de base de ce festival. Cette année, ils proposent aux nostalgiques une plongée au cœur des chansons religieuses des vedettes de la musique arabe. Un programme consistant qui verra aussi la participation de l’artiste irakienne Sahar Taha et du talentueux musicien tunisien Fethi Zeghonda qui présentera un spectacle intitulé “Les perles du malouf”, le 21 de ce mois. La cerise sur le gâteau sera Lotfi Bouchnaq et ce, le 26 de mois. Avec la belle voix de Bouchnaq chantant les jolis poèmes de Adem Fethi, le rideau tombera sur la 6ème édition du Festival de la médina de la Manouba. Imen ABDERRAHMANI


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com