France-Immigration : La note secrète de Sarkozy





Un document interne dévoile les intentions du ministre. Au menu: mise en place de quotas, meilleure maîtrise de l'immigration familiale et renforcement de la lutte contre l'immigration irrégulière Outre-mer. Le Quotidien-Agences Le quotidien Libération publie dans son édition du jeudi 6 octobre des informations émanant d'une note interne du ministère de l'Intérieur sur ses volontés en matière de politique d'immigration. Dans ce texte daté du 23 septembre, le directeur de cabinet de Nicolas Sarkozy, Claude Guéant, dévoile les intentions de la place Beauvau sur plusieurs points. Sur la très polémique question des quotas tout d'abord. Elle concerne principalement l'immigration du travail. Le document demande aux hauts fonctionnaires de l'Intérieur de plancher sur un renforcement de la capacité du gouvernement à "fixer des objectifs quantitatifs d'immigration", rapporte le journal. Sur l'immigration familiale, le ministre demande à ses services une meilleure maîtrise des flux en agissant sur "tous les leviers", comme le regroupement familial, la transcription des mariages célébrés à l'étranger, ou l'incidence du mariage sur le droit au séjour et à l'accès à la nationalité, notamment. * Outre-mer La note concerne également les étrangers malades, écrit Libération. Il est demandé que tous les moyens soient mis en œuvre pour empêcher les "détournements de procédure" dont bénéficieraient les immigrés. Cette injonction survient près de deux mois après la promulgation de deux décrets réduisant déjà plus que fortement leur accès à l'aide médicale d'Etat. Enfin, Libération informe que le directeur de cabinet de Nicolas Sarkozy réclame que soit renforcée, "le cas échéant", la lutte contre l'immigration irrégulière outre-mer. Une volonté qui tombe à point nommé après les récentes déclarations du ministre de l'Outre-Mer François Baroin, pour une restriction du droit du sol pour les territoires d'outre-mer. Pour cela, Nicolas Sarkozy veut aller vite, explique Libération. Il souhaite "réduire encore les délais d'examen des demandes d'asile" et surtout faire passer une nouvelle loi. "Il apparaît nécessaire, au-delà des efforts opérationnels à droit constant, d'accélérer la préparation d'un avant-projet de loi", est-il écrit dans le document dévoilé par le quotidien. Il précise même que le ministre attend que lui soit soumis un texte finalisé "dans les premiers jours de décembre".


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com