Aziz Zouhir (Pdt E.S.T.) : “Un retour logique des choses”





Heureux qui comme Aziz Zouhir, le président de l’Espérance, qui voit son équipe, à la faveur de six succès de suite, occuper seule la première loge après un début de saison, le moins qu’on puisse dire, indigne de son rang. Interview d’un homme serein. * Après une belle série de six succès, l’Espérance est leader de la compétition. Comment vivez-vous cette situation favorable ? Je dois avouer qu’il s’agit là d’un retour logique des choses. Après des débuts difficiles qui trouvaient leur explication dans l’arrivée tardive de Mrad Mahjoub, la très courte préparation avant la Ligue des Champions, les quelques erreurs individuelles de la part des joueurs ou la partialité de certains arbitres, il était normal qu’on démarre mal. Cela dit, sans un certain manque de réussite, on aurait pu faire mieux. En tout cas, on n’était pas très mauvais. Maintenant, les affaires vont beaucoup mieux. Après deux mois de travail sérieux avec Khaled Ben Yahia, un technicien qui a instauré la discipline et le travail professionnel, on enregistre avec beaucoup de satisfaction les progrès et ce à tous les niveaux. * Où réside selon vous les principales satisfactions au niveau individuel ? Tous les joueurs se donnent à fond et n’épargnent aucun effort pour contribuer à la réussite du club mais je pense particulièrement à Letaïef, Bekri et Olivier. Ce sont les recrues de Zied Tlemçani. Des éléments qui progressent notablement et qui feront encore parler d’eux. * L’équipe gagne régulièrement mais ne semble pas encore atteindre un niveau très élevé. Comment se présente l’avenir proche pour elle ? J’estime qu’avec le retour de Kamel Zaïem et de Frank Olivier, elle aura un meilleur visage et pratiquera un football de belle facteur car il s’agit là de deux bons relayeurs capables de relever le niveau et de donner une plus grande âme à la manœuvre. On attend aussi que Ali Zitouni retrouve le chemin des filets pour pouvoir compter sur un effectif riche. En tout cas, le meilleur est à venir. L’équipe a encore une bonne marge de progression, elle ne peut que s’améliorer car on travaille dans la sérénité. * Maintenant que l’Espérance est leader du championnat, pensez-vous de nouveau au titre de champion ? Non, il est encore tôt pour en parler. Le chemin est encore long et semé d’embûches. Avec Khaled Ben Yahia, on avance match par match. Et quand on a joué face à l’EOGK samedi, on n’avait aucune pensée pour la prochaine sortie face à l’ES Zarzis en déplacement. Un rendez-vous qui sera difficile à négocier. Propos recueillis par Jamel BELHASSEN


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com