Crime passionnel : Il tue sa fiancée et se donne la mort …





Au point où ils en étaient, ils ne pouvaient compter que sur une aide divine pour s’en sortir. Néanmoins, ils peuvent toujours se rendre aux autorités pour éviter le pire... Tunis - Le Quotidien Les frontières sont encore très loin et marcher à pieds pendant cinquante kilomètres n’est pas aussi facile qu’on le pense. Il faut dire que par ce temps de chien, ils auraient souhaité être chez eux, bien au chaud, au lieu de se lancer dans cette cavale qui s’annonce très dangereuse. C’est qu’en plus des auxiliaires de la justice qui les traquent depuis toujours, il leur faut résister à cette vague de froid qui secoue le nord-ouest du pays depuis plus d’une semaine. La neige qui couvre pratiquement toute la région commence à dégager un froid de canard. Même les animaux se faisaient rare dans ces vastes forêts qui donnent directement sur la frontière algérienne. Leur seul espoir est cette grotte que tout le monde dans la région craignait. Personne n’a en effet osé s’y aventurer. On dit qu’elle est habitée par des “Jins” qui ne tolèrent pas le fait qu’on vient les déranger dans leur planque. Seulement, il leur était indispensable d’arriver jusqu’à cette grotte. Car rester dehors, signifie la mort tout court. Alors, ils ont pris leur courage à deux mains avant d’investir les lieux espérant trouver repos et quiétude. A vrai dire, depuis qu’ils sont en cavale, ils n’ont jamais cessé de rêver de repos, de calme et de quiétude. C’est qu’ils venaient de commettre le crime le plus odieux. Une histoire d’amour qui a dégénéré pour se transformer en un véritable crime passionnel. Ils étaient ainsi trois à attaquer de nuit le domicile familial de la victime. Après avoir réveillé son père et sa mère ils l’ont conduite jusqu’à l’extérieur de la maison pour lui tirer dessus à bout portant. Sa sœur cadette qui venait de rentrer a subi le même sort. Elle fut blessée grièvement à l’aide d’une arme blanche. La force des coups l’a plongée dans le coma. La mère prise de panique, ne trouvera pas assez de temps pour demander du secours, et reçut à son tour deux balles la tuant sur le coup. Finalement, et alors qu’ils tentaient de quitter les lieux, ils furent interceptés par une voisine. Elle fut abattue à son tour. En tout et pour tout, ce sont trois cadavres et un corps grièvement blessé qui gisent par terre alors que les trois meurtriers ont déjà pris la fuite vers la montagne avec une seule idée en tête à savoir quitter le territoire national et se rendre en Algérie. Derrière eux, les agents de police sont déjà à leurs trousses. Toute les unités de police disponibles sont mobilisées pour arrêter les trois meurtriers. Il s’agit de l’un de ces crimes odieux jamais enregistrés dans le nord ouest. Un crime dont le mobile est d’une débilité navrante. Tous les habitants de la région s’indignent et regrettent ce massacre perpétré parce qu’une jeune fille a décidé de rompre avec son fiancé. Il s’agit de la tête pensante de cette tuerie. En parlant à deux de ses meilleurs amis, il a réussi à les convaincre de l’aider dans sa vengeance. Alors munis d’un fusil de chasse et d’armes blanches, ils se sont dirigés dare-dare vers le domicile de la fiancée pour commettre leur crime. Après quoi, ils ont pris la fuite. Deux jours durant ils ont essayé d’atteindre la frontière. Mais le manque de nourriture et le froid a contraint l’un d’entre eux à quitter leur planque pour se rendre en ville. Il fut intercepté par les agents d’une patrouille mobile de la Garde Nationale et arrêté avant de montrer aux enquêteurs la planque de ses complices. Arrêté à son tour, le principal protagoniste dans cette affaire, à savoir le fiancé, s’est donné la mort en se tirant une balle dans la tête. Ces deux complices ont été inculpés de meurtre prémédité. H.M.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com