«Tajaliyett» : Le soufisme de bout en bout…





Sur les traces d’une brochette de poètes et de théologiens soufis, le duo Kamel Allaoui et Ghazoua Ben Brahim est allé pour revisiter le répertoire du chant soufi. Une tournée dans quelques villes tunisiennes, durant ce mois sacré est en perspective. Il n’ont pas choisi d’être les représentants du courant soufi mais c’est cette plongée profonde, dans le texte coranique, dans la religion intérieure et ces contemplations dans l'univers qui ont guidé leurs pas et les ont motivés pour donner le jour à des œuvres-références. Plusieurs noms ont marqué ce courant mystique de l’Islam tels que Al Hallaj, Mohieddine Ibn Arabi, Ibn Al Faredh, laissant un répertoire riche et diversifié. C’est tout cet univers de mysticisme que présente le duo Kamel Allaoui et Ghazoua Ben Brahim dans ce spectacle intitulé “Tajaliyett”. Un spectacle qui a vu le jour à l’occasion de ce mois saint de Ramadan. Metteur en scène de renom, dramaturge mais aussi comédien, Kamel Allaoui a eu l’idée de lancer un spectacle où s’entremêlent plusieurs genres. Des louanges, des invocations, des poèmes chantant les qualités du Prophète Mohamed, des “Fedaoui” et des chansons religieuses sont les composantes de cette nouvelle création qui porte la griffe de Kamel Allaoui de A jusqu’à Z. Mais Allaoui ne sera pas seul sur la scène car il a choisi de partager avec Ghazoua Ben Brahim, cette joie de chanter l’Islam et le Prophète Mohamed. Avec sa belle voix forte et chaleureuse, Ghazoua Ben Brahim portera le public vers d’autres cieux. Le public tunisien connaît bien d’ailleurs cette jeune chanteuse qui a excellé dans l’émission télévisée de Raouf Kouka “Le chemin des stars”. Cette rencontre entre deux générations, entre lui le professionnel et elle, la débutante, a été très fructueuse. Kamel Allaoui a su pousser cette jeune talentueuse et a donné de son mieux mettant en relief ses grandes capacités vocales. Ce duo sera accompagné d’une brochette de musiciens chevronnés pour réussir ce spectacle basé essentiellement sur le chant. Le programme de la soirée comporte la récitation des poèmes et la lecture des textes poétiques d’Al Hallaj, Ibn Arabi, Ibn Al Farech… et les chansons comme “Arridha Wannour” de Oum Kalthoum, “Mohamed Ya Rassoul Allah” de Yasmine Khayem, “Ellil Zahi”, “Ileh Al Kawn” de Amina Fakhet et d’autres chants tirés du répertoire musical arabe et tunisien. Ces chansons seront interprétées pas Ghazoua Ben Brahim. Quant à Kamel Allaoui, il intervient en tant que conteur narrant l’histoire du Prophète Moïse. C’est à partir de ce mercredi que la tournée de ce duo sera lancée: le 12 de ce mois à Jendouba, le 21 à Bennane et le 22 à Bembla, le 7 novembre à Tabarka. D’autres spectacles à Gammarth, Ben Arous, Grombalia et à la Maison de la Culture Ibn Zaydoun sont déjà sur l’agenda de Kamel Allaoui qui continue à rêver du Roi Lear. Une petite confidence; “Le Roi Lear sera à l’ouverture de la nouvelle session du festival de Aly Ben Ayed pour le théâtre. Il a été le grand spécialiste de Shakespeare et c’est pour cette raison qu’on a programmé le Roi Lear dans cette manifestation”, nous a confié Kamel Allaoui. Imen ABDERRAHMANI


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com