Fin d’une offensive américaine dans l’ouest de l’Irak : Echec sur toute la ligne





L’armée américaine a achevé hier l’une de ses quatre offensives dans l’ouest de l’Irak probablement sans succès ayant perdu autant de soldats, dont deux hier, que dans les rangs de la Résistance. Un échec alors que le pays n’est plus qu’à une semaine du référendum sur le projet de Constitution. Le Quotidien-Agences "Environ un millier de soldats ont achevé l'opération Iron Fist (main de fer) dans la région d'Al-Qaïm dans l'ouest de la province d'Anbar le 6 octobre", selon un communiqué de l'armée diffusé samedi. Plus de 50 résistants ont été tués pendant l'opération lancée le 1er octobre sur la localité de Sadah, à environ 12 km de la frontière syrienne, a affirmé l'armée. Elle a fait état en début de semaine de la mort de sept de ses hommes dans cette offensive. La force multinationale "a établi de nouveaux postes de contrôle dans Sadah pour maintenir une présence dans la zone. Les positions établies permettront de soutenir les opérations en cours pour empêcher l'arrivée d’hommes armés d'Al-Qaïda depuis la Syrie dans la vallée de l'Euphrate", selon le texte."Iron Fist" est l'une des quatre opérations lancées par l'armée américaine depuis la fin septembre sur des localités de la vallée de l'Euphrate, qui va de la frontière syrienne jusqu'aux abords de Bagdad. Cette région, située dans la zone sunnite d'Al-Anbar, est l'un des principaux foyers de la Résistance. Six Marines américains y ont été tués jeudi dans deux attaques. Hier encore deux soldats américains ont été tués hier au combat dans le cadre de l’opération «River Gate» dans l’ouest de l’Irak, a annoncé hier l’armée américaine dans un communiqué. Jeudi, un général américain avait indiqué à Bagdad que toutes les opérations en cours dans cette zone visaient à empêcher des combattants étrangers et résistants irakiens de rejoindre la capitale pour y commettre des attentats. * Les attaques se poursuivent Hier matin, l'explosion d'un engin piégé au passage d'une patrouille de l'armée irakienne a blessé quatre soldats, dans le quartier Rachid du sud de Bagdad, selon une source au ministère de l'Intérieur. Dans le sud de la capitale toujours, un engin piégé visant une patrouille de commandos du ministère de l'Intérieur a fait trois blessés chez ces derniers. Toujours à Bagdad, une attaque suicide à la voiture piégée a visé hier une patrouille de la police tuant un policier et blessant huit autres ainsi que quatre civils. Par ailleurs, un membre d’un Conseil municipal dans le nord de l'Irak a été abattu par des hommes armés circulant à bord d’une voiture. Enfin, dans l’ouest de Bagdad, un capitaine de police a été abattu par des hommes armés, selon une source du ministère de l’Intérieur. Dans ce contexte, la distribution à grande échelle des copies du projet de Constitution a commencé. Les responsables de l'opération espèrent mettre entre les mains des Irakiens quelque cinq millions de copies du texte avant le scrutin. Le corps électoral compte théoriquement 15,7 millions de personnes, sur une population d'environ 26 millions d'Irakiens. Un couvre-feu et une fermeture partielle des frontières de l'Irak, ainsi que celles de ses provinces seront, à ce propos, en vigueur à l'occasion du référendum sur le projet de Constitution, a annoncé hier le ministre de l'Intérieur Bayane Baqer Soulagh hier.Ceci d’autant plus que d’important organisations sunnites ont appelé hier à rejeter le projet de constitution.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com