Hammouda Ben Ammar : «Aller plus loin et plus haut»





La qualification de l’équipe nationale à la Coupe du monde prévue en Allemagne 2006 a été ressentie comme une véritable consécration. Cependant, le président de la Fédération, M. Hamouda Ben Ammar, était heureux, certes, mais il s’est projeté dans l’avenir et voudrait que le onze national qu’il couve de tout son intérêt et son amour, brille de mille feux lors des prochaines compétitions internationales comme la Coupe d’Afrique des Nations ou la Coupe du monde. Que représente pour vous, M. Hamouda Ben Ammar, cette qualification à la phase finale de la Coupe du monde 2006 ? Je pense tout d’abord qu’elle vient récompenser toute une génération de très bons joueurs, de qualité et performants. Les très bonnes prestations fournies lors de la dernière Coupe des confédérations ont été un réel motif d’encouragement pour tout le monde. Cela devrait nous pousser à aller plus loin, à travailler davantage. J’espère maintenant que l’on confirme cela à la CAN et à la prochaine Coupe du monde. Le match contre le Maroc a été terrible et très dur ? Je m’y attendais un peu. Entre la Tunisie et le Maroc, les matches ont été souvent très disputés et très serrés. Le Maroc n’a jamais été un adversaire facile pour notre onze national et vice-versa. La Tunisie a eu très chaud en se faisant cueillir à froid puis en encaissant un but à quelques minutes de la fin de la première mi-temps? C’est vrai ! Ce fut un match extrêmement difficile. Les joueurs étaient très crispés avant et durant le match, dans la mesure où l’enjeu était très important. Cependant, ils ont fait preuve d’un extraordinaire sang-froid et d’une fabuleuse maîtrise. Ils ont su très bien revenir dans le match et ont su le gérer jusqu’au bout. Je dois reconnaître que cela s’est joué à très peu de choses. Tant mieux que cela fut en note faveur. Et maintenant, que peut-on espérer de cette équipe nationale ? Mon espoir est de voir cette équipe aller encore plus loin et plus haut. Je pense que le staff technique fait actuellement bon usage des ressources humaines qu’il a sa disposition et travaille sans cesse pour améliorer son rendement. Aujourd’hui, nous devons continuer notre travail et s’atteler à la tâche pour tenter de conserver notre titre de champion d’Afrique à la prochaine CAN en Egypte puis de faire mieux qu’auparavant en Coupe du monde. Nous y travaillons et souhaitons atteindre nos objectifs. Abdellatif


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com