Après Coup : Zaki plus calme que Lemerre !





La conférence de presse d’après-match n’a pas duré plus de cinq minutes. Trop peu pour un match de cette importance et pour un parterre de journalistes composé de plusieurs dizaines de confrères venus de plusieurs horizons. Zaki, le perdant, a pris la parole avec beaucoup de calme (mais on imagine que ça chauffait à l’intérieur) pour féliciter la Tunisie et analyser succintement l’élimination du Maroc: “Toutes mes félicitations aux Tunisiens pour cette qualification amplement méritée. Mes joueurs ont tout fait pour remporter la mise, vainement. De petits détails ont fait la différence. Le Maroc quitte l’épreuve sans la moindre défaite mais on a certainement commis quelques erreurs en cours de route. La chance a été cette fois-ci du côté des Tunisiens, tant mieux pour eux”. Prenant la parole à son tour, Roger Lemerre qui était encore crispé, malgré la fin des souffrances endurées au cours du match n’a fait qu’exprimer sa compassion pour Badou Zaki se contentant de remarquer ce qui suit: “Je comprends la déception de Zaki. Dans ce genre de match, la stratégie tactique ne suffit pas. On est dans une position fragile car tout un peuple attend la qualification, au Maroc et en Tunisie. En football, il n’y a pas de vérité absolue. Seule celle du jeu compte” Et ce fut tout, devant des reporters et des cameramen envahissants, Lemerre a préféré se retirer laissant sur leur faim les journalistes venus chercher une analyse du match. D’ailleurs, au cours du match, le Français s’est montré, contrairement à son habitude, très fébrile devant la guérite. Apparemment, il était lui aussi sous l’influence de la pression du résultat. Il est vrai que l’enjeu est énorme, pour lui aussi qui tenait à qualifier la Tunisie. Jamel BELHASSEN


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com