Damas : Le Liban et la Syrie font l’objet d’un «grand complot»





Damas-Agences Le quotidien officiel syrien As-Saoura a affirmé hier que le Liban et la Syrie font l'objet d'un "grand complot", la commission chargée de l'enquête sur l'assassinat de l'ex-Premier ministre libanais Rafic Hariri, étant victime, selon le journal, de faux témoignages. "Il est clair que le Liban et la Syrie font l'objet d'un grand complot compte tenu des nouvelles informations et des mensonges dont le chef de la commission d'enquête, le magistrat Detlev Mehlis, a été victime", écrit le journal. Mehlis traverse une crise, il a été (dupe) notamment de l'histoire du soldat transfuge Mohammad Zouheir al-Saddiq", affirme As-Saoura. Mohammad Zouheir al-Saddiq est considéré par Damas comme une personne "non crédible". Marié à une Libanaise, il aurait affirmé à la commission Mehlis qu'il était l'adjoint de l'ancien chef des services de renseignements militaires syriens, le général Hassan Khalil. Ses révélations auraient fait avancer l'enquête, selon des journaux libanais. Selon As-Shoura, Mehlis a rendu visite récemment au Premier ministre libanais Fouad Siniora "pour l'informer de son incapacité à poursuivre l'enquête internationale (...) dans laquelle sont intervenus, d'une manière jamais vu dans l'histoire, des hommes politiques, des députés, des gouvernements et des médias arabes et internationaux". Jeudi, l'Onu a indiqué qu'elle étudiait une demande de prolongation jusqu'à la fin de l'année du mandat de Detlev Mehlis, à la demande du Premier ministre libanais. L'enquête a permis début septembre de mettre en examen quatre généraux libanais, qui constituaient le pivot du système sécuritaire mis en place par la Syrie pour asseoir sa tutelle sur le Liban. Mehlis s'est également rendu en Syrie pour interroger des responsables des services de sécurité.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com