Ahmet Kanneci : L’âme de la guitare





Le guitariste turc Ahmet Kanneci nous a offert avant-hier soir à l’Acropolium de Carthage, un florilège de notes qui tirent leur sève de plusieurs champs musicaux. Mais gorgées d’une rare sensibilité, à la fois universelle et contemporaine. A en juger par la qualité exceptionnelle de son jeu au cours du récital qu’il a donné lundi à l’Acropolium de Carthage dans le cadre de l’Octobre musical, Ahmet Kanneci est sans doute l’un des meilleurs guitaristes classiques au monde. S’inscrivant dans la grande tradition historique et latine, le guitariste turc développe une technique assez personnelle qui dénote une grande maîtrise mélodique et rythmique rehaussées par une grande liberté d’inspiration. En témoignent la diversité et la richesse sonores des pièces présentées composées par l’Espagnol Luys de Narvaez, l’Allemand Johann Sebastian Bach, les Vénézuéliens Rafaël Miguel Lopez, Vicente Emilio Sojo et Pedro Pablo Caldera et les Turcs H. Ertug Korkmaz et Ertugrul Bayraktar. Un florilège de notes prenant racine dans des univers musicaux différents mais qui sont portées par une sensibilité à la fois contemporaine et universelle. Ahmet Kanneci, tout en restant fidèle à l’esprit et à la lettre des musiques qu’il interprète ne s’interdit pas quelques mélanges et brassages que sa technique raffinée et sa maîtrise des ressorts de son instrument rendent possibles. Le guitariste n’oublie pas qu’il est turc, originaire d’une terre et d’une civilisation qui se situent au carrefour de l’Orient et de l’Occident, une passerelle entre plusieurs continents, un pont entre les cultures du monde. Et cela se manifeste merveilleusement bien à travers son jeu. Le fait d’avoir opté pour la guitare, une sorte de luth occidental, instrument emblématique d’une certaine Andalousie (l’Orient de l’Occident) n’est-il pas déjà en lui-même une manière chez cet oriental, de faire le voyage initiatique en Occident? Le parcours de Kanneci est assez significatif à cet égard. Né en Turquie en 1957, ce diplômé d’architecture du Middle East Technical University d’Ankara, a d’abord suivi des études musicales avec certains des plus importants compositeurs turcs contemporains comme Turgay Erdener, Istemihan Taviloglu et Ali Sevgi, avant de se laisser séduire par la guitare classique. Ce changement de cap, il le doit à une rencontre décisive avec le grand guitariste classique Julian Byzantine dont il a suivi les cours pendant quatre ans, et à un séjour d’étude dans le pays de Cervantès, grâce à une bourse du gouvernement espagnol, qui lui a permis de parfaire sa connaissance de son instrument de prédilection sous la conduite de deux maîtres José Tomas (au conservatoire supérieur de Oscar Espla) et Alirio Diaz, avec lequel il a eu aussi le privilège d’animer des récitals. Devenu la référence de la guitare dans son pays, Ahmet Kanneci a multiplié les récitals en solo à travers le monde tout en poursuivant une activité académique. Il est actuellement le président du Département Guitare au Conservatoire d’Etat de l’Université de Hacettepe et de la Fondation de musique Sevda-Cenap AND à Ankara. Dans ses récitals, il interprète souvent les pièces qui lui sont dédiées personnellement par quelques-uns des plus grands compositeurs contemporains comme Turgay, Korkmaz, Cardoso, Cherubito, Walker, Hoshino, Shahidi et autres Terashima… Zohra ABID


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com