Londres : La stabilisation de l’Irak pourrait prendre dix ans





Le Quotidien-Agences Stabiliser la démocratie en Irak pourrait prendre une dizaine d’années, a estimé hier sur la BBC le ministre britannique des Affaires étrangères Jack Straw. “Je suis optimiste sur l’Irak. Je pense que d’ici cinq à dix ans nous le verrons devenir stable”, a-t-il déclaré au cours d’un débat télévisé en réponse à une question sur les chances du pays d’être un jour une démocratie stable. “Je crois que si on compte avec la construction des nations dans d’autres situations, la fin de la guerre en Europe, l’effondrement de l’Union soviétique, l’Afghanistan, cela est une perspective raisonnable”, a-t-il ajouté. “Une des choses qui me rend optimiste malgré une situation extrêmement sanglante ces deux dernières années et demie est la détermination des Irakiens à suivre le calendrier établi par les Nations unies pour les principales étapes vers la mise en place de leur propre gouvernement et de leur appareil constitutionnel”, a-t-il ajouté. Participaient à ce débat des parents de soldats britanniques morts en Irak, qui ont demandé le retrait immédiat du corps expéditionnaire du Royaume-Uni, fort de quelque 8.000 hommes. Ainsi, Sue Smith, mère d’un soldat tué en juillet, a indiqué que son fils lui avait confié que son travail de formation des policiers irakiens était une perte de temps. “La démocratie se fabrique de l’intérieur, a-t-elle ajouté. On ne peut pas juste entrer et dire: “Voilà votre démocratie”. Cela a pris des siècles en Angleterre”. Le secrétaire au Foreign Office a répondu en soulignant que la durée du déploiement britannique en Irak était une question “ouverte” tant que les autorités irakiennes souhaiteront que les troupes restent. “Il n’y a pas de date fixée (pour un retrait), mais nous espérons tous qu’il pourra s’effectuer dans un nombre très limité d’années”, a-t-il souligné.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com