Après avoir contribué aux succès de l’E.N. : Le Bureau fédéral va-t-il pouvoir aller jusqu’au bout?





La qualification au Mondial 2006, assurée après deux ans de dur labeur, a été le fruit d’un énorme travail effectué par toutes les parties concernées dont essentiellement la FTF. Or, cette structure risque de subir les vents de changements bien avant le rendez-vous d’Allemagne. En effet, l’Assemblée Générale élective de la FTF a été fixée pour le mois de novembre 2005, c’est-à-dire dans un mois environ. Et là, beaucoup de choses et de données pourraient changer. Dans les coulisses de la tutelle, la décision était prise depuis quelque temps et elle a été déjà divulguée: la présente équipe fédérale doit rester sur place au moins jusqu’au Mondial 2006 au cas où la Tunisie assure sa présence en Allemagne. Sur le terrain, c’est déjà fait, au grand bonheur de tous les Tunisiens et les membres fédéraux particulièrement. Quel sera alors l’avenir de ce Bureau fédéral qui, malgré ses problèmes internes et une méthode de travail parfois discutable, a réussi à relever le défi? Nous posons cette question car le vœu de la tutelle, de prolonger le mandat du BF de quelques mois, le temps de planifier et réussir les campagnes de la CAN et du Mondial 2006, risque d’être difficile à réaliser car la FIFA veille depuis quelque temps déjà à ce que ses fédérations respectent les dates fixées pour les Assemblées générales et exige surtout le passage par les urnes pour tous les membres, ce qui veut dire que la désignation automatique de cinq membres ne sera plus tolérée. Voilà un réel dilemme pour les responsables sportifs tunisiens, car l’élection directe de la totalité des membres risque de réserver certaines surprises et de donner naissance à un BF encore plus divisé. Et même si quelques membres influents et très actifs ont de fortes chances d’être réélus (dont le président et le trésorier notamment), il vaut beaucoup mieux préserver l’équilibre actuel —qui n’est pourtant pas parfait— et ne pas courir de risques. Alors, que va décider la tutelle et comment va-t-elle agir pour maintenir cet équilibre favorable à l’E.N tout en respectant les directives de la FIFA à ce propos? La réponse ne tardera sûrement pas à venir et il va falloir user d’une grande sagesse et d’un excellent savoir-faire pour s’en sortir sans dégâts. K.Z.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com