Selon des sources concordantes : Les guérillas antiaméricaines en Irak et en Afghanistan collaborent





Une collaboration, avec échange de combattants et d'experts, semble avoir été mise en place entre les guérillas antiaméricaines en Irak et en Afghanistan, estiment des sources concordantes. Le Quotidien — Agences En Afghanistan les antigouvernementaux, notamment talibans, emploient désormais des armes plus sophistiquées et ont recours à des engins explosifs plus meurtriers qui laissent penser qu'ils reçoivent aide et assistance de l'extérieur, en premier lieu d'Irak. "Les modes opératoires ont changé en Afghanistan", assure Milton Bearden, ancien responsable de la CIA basé à Peshawar (Pakistan) pendant la guerre contre l'Union Soviétique. "Que ce soient les anciens talibans ou de nouveaux insurgés, certaines choses, notamment l'utilisation de bombes puissantes le long des routes, portent la marque de ce qui se passe en Irak". L'apparition, au printemps, des premiers kamikazes (une technique que les talibans et avant eux les combattants antisoviétiques n'employaient pas) laisse aussi penser que des étrangers sont là, ajoute-t-il. Des responsables afghans, notamment le ministre de la Défense Rahim Wardak, ont récemment affirmé qu'Al-Qaïda avait envoyé des agents arabes dans le pays. Dans son édition du 26 septembre, l'hebdomadaire américain Newsweek affirme avoir rencontré en Afghanistan deux responsables régionaux des talibans, Mohammed Daoud et Hamza Sangari, qui ont raconté leur stage de plusieurs semaines en Irak, aux côtés de la guérilla islamiste. "Aujourd'hui, je transmets chaque jour à mes combattants mon expérience et les leçons que j'ai apprises en Irak", a confié à Newsweek Mohammed Daoud. "Je veux copier en Afghanistan les tactiques et l'esprit de la glorieuse résistance irakienne". * Internationalisation Pour le chercheur français Olivier Roy, considéré comme l'un des meilleurs spécialistes de la région, il est indéniable qu'il "y a une augmentation de la présence étrangère auprès des talibans". "Il y a eu en septembre une déclaration d'un porte-parole d'Al-Qaïda, qui parlait dans les provinces du nord-ouest du Pakistan, déclarant qu'il y avait un afflux de volontaires pour aller se battre en Afghanistan contre les Américains", explique-t-il. "Il s'agit d'une internationalisation de la ligne des talibans, dont une partie au moins veut rejoindre le jihad global. Le but peut être de créer un esprit de corps, un état d'esprit internationaliste", dit encore Roy. "Dans ce cas, Falloujah joue le rôle qu'a joué l'Afghanistan pour (l'ancien mentor d'Oussama Ben Laden, le palestinien) Abdullah Azzam: pas tellement de créer un Etat islamique mais de lever une légion d'islamistes internationalistes, une génération dévouée au jihad global". Pour rallier l'Irak à partir de l'Afghanistan, il faut traverser l'Iran. "Rien de plus facile si vous suivez les filières des contrebandiers", précise Olivier Roy. En mai, l'Organe de contrôle des stupéfiants de l'ONU a indiqué que l'Irak était devenu un pays de transit pour l'héroïne produite en Afghanistan, via l'Iran. Selon l'ancien porte-parole du ministère de l'Intérieur Lutfullah Mashal, cité par le journaliste pakistanais Hamid Mir, les talibans possèdent désormais des missiles sol-air SAM russes ou chinois, achetés (2.500 dollars pièces) au Kurdistan irakien. Pour Milton Bearden, "s'il se confirme que des Afghans vont s'entraîner à l'extérieur, c'est totalement nouveau. Et cela veut dire que nous allons au devant de gros gros problèmes. Je crois que, s'il n'y avait pas l'Irak, nous serions plus soucieux de ce qui se passe en Afghanistan. Les choses peuvent devenir très difficiles". Depuis le début de 2005, le nombre de morts comparé à celui des soldats américains déployés est plus élevé en Afghanistan (1 pour 243) qu'en Irak (1 pour 265). __________________________ Bombe près d'une base militaire US Une explosion, vraisemblablement causée par une bombe, s'est produite hier matin parmi des camions-citernes de carburant devant une base américaine dans le sud de l'Afghanistan faisant deux blessés, a indiqué un officier afghan. L'explosion s'est produite près de la ville de Kandahar l'ex-fief taliban. "Deux camions-citernes dans lesquels des mines avaient été disposées, ont explosé l'un après l'autre. Six autres ont ensuite explosé et pris feu". Deux personnes ont été blessées", a déclaré le commandant Mohammad Sarwar.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com