Washington propose à Damas : Un marché pour sauver Assad ?





Les Etats-Unis ont proposé un marché au président syrien Bachar Al-Assad en lui demandant d'accepter toute une série de concessions afin de sortir son pays de l'isolement international dans lequel il se trouve, a rapporté hier le Times. Le Quotidien-Agences Le Times, citant des responsables américains et arabes, a indiqué que ces dernières propositions en date des Etats-Unis s'articulent autour de quatre exigences principales et pourrait ainsi éviter à la Syrie de faire l'objet de sanctions internationales. La question pourrait être résolue dès la semaine prochaine quand le rapport des Nations unies sur l'assassinat de l'ancien Premier ministre libanais Rafic Hariri, sera présenté au secrétaire général de l'Onu Kofi Annan. Les conclusions de ce rapport ne sont pas connues, mais on s'attend généralement à ce que de hauts responsables des services de renseignement syriens soient cités, selon le quotidien. "Assad s'attend à des lendemains difficiles, il lui reste peu d'amis" et "il fait tout pour sortir de cette situation difficile", a souligné le Times, citant les propos d'un haut responsable diplomatique arabe. Selon le Times, Washington désire que la Syrie se conforme à quatre principales exigences: - La Syrie doit totalement coopérer et accepter toute demande émise par les inspecteurs de l'Onu concernant l'enquête sur la mort de l'ancien Premier ministre libanais Hariri. - Si un membre du régime syrien est cité, en tant que suspect, il pourra être interrogé et poursuivi en justice. - Les Syriens doivent cesser d'interférer dans les affaires du Liban, alors qu'ils ont été accusés d'être les responsables d'une série de récents attentats à la bombe. - Washington veut que Damas cesse de recruter, financer et entraîner des volontaires pour prendre part aux actes de violence insurrectionnelle en Irak. En retour, toujours selon le Times, les Etats-Unis s'engagent à établir des relations totales et amicales avec la Syrie, ce qui en referait un pays attirant pour les investissement étrangers. "Les Américains sont convaincus que si la Syrie effectue une volte- face radicale cela pourrait transformer toute la région du Moyen-Orient à savoir: libérer le Liban, porter un sérieux coup à l'insurrection en Irak et ouvrir la voie vers une paix progressive entre Israel et la Palestine", a fait valoir le journal. Le quotidien britannique, citant une source anonyme proche du régime d'Assad a confirmé que les propositions américaines avaient été présentées par une tierce partie au cours des dix derniers jours et que les Syriens avaient fait part de de leur volonté de coopérer. Des responsables britanniques doutent toutefois que le chef de l'Etat syrien accepte ce marché qui représenterait pour lui une trop grande reculade, a relevé toutefois le Times, qui cite une source syrienne, proche de la famille dirigeante, selon laquelle le président Assad répondra par la négative aux propositions américaines.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com