Dans un climat de tension : L’armée israélienne s’apprête à quitter Gaza





Le Quotidien-Agences Israël mettait hier la dernière main à ses préparatifs pour retirer son armée de la bande de Gaza, où la tension était vive au lendemain de l'assassinat d'un haut responsable sécuritaire palestinien. En vue de ce retrait, la bande de Gaza a été isolée du reste du monde, Israël ayant fermé le terminal de Rafah à la frontière avec l'Egypte, point de passage obligatoire pour tout déplacement hors ou vers le territoire. Des sources sécuritaires israéliennes ont indiqué que l'armée aura achevé d'ici vendredi le démantèlement de tous ses équipements et infrastructures dans la bande de Gaza. Leur départ de ce territoire palestinien occupé depuis 38 ans était prévu initialement pour le 15 septembre mais il devrait être avancé au 12 jours sur recommandation du ministre de la Défense Shaoul Mofaz de crainte d'une dégradation de la situation sécuritaire. La nouvelle date devrait être entérinée par le gouvernement dimanche après quoi le retrait militaire pourrait s'effectuer en 24 heures, selon les médias israéliens. "Toutes les infrastructures et biens (israéliens) auront été transférés demain" hors de la bande de Gaza, a déclaré à l'AFP une source militaire israélienne. Sur le terrain, l'armée achevait dans le sud de la bande de Gaza le démantèlement de ses derniers miradors, un des symboles de l'occupation, qui parsèment les abords des colonies juives évacuées à la mi-août. Le terminal de Rafah a été officiellement fermé hier, ont indiqué des sources militaires israéliennes. Des responsables palestiniens avaient annoncé sa fermeture dès mercredi après-midi.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com