P.S.L. : Le syndrome de la désunion…





Les années se suivent et se ressemblent au sein du Parti social libéral qui s’apprête à fêter son 17ème anniversaire le 12 septembre. L’union est loin d’être, en effet, le point fort de la famille libérale... Tunis-Le Quotidien Le Bureau politique du Parti social libéral (PSL) s’est, réuni après plusieurs mois de farniente. Mounir El Béji semble chercher à prouver qu’il est toujours là «impossible» et «indéboulonnable». Le président de l’unique formation politique d’opposition d’obédience libérale a décidé de créer «un secrétariat pour l’aider dans ses fonctions». Ce secrétariat composé de MM. Mohamed Chiheb Lariani (chef de cabinet), Mohamed Anis Lariani (chargé des affaire internes et de la trésorerie) et Boujemaâ Yahyaoui (coordinateur) vient, selon les libéraux, combler le vide qu’a laissé l’exclusion de MM. Hosni Lahmar et Mongi Khammassi, respectivement ancien secrétaire général et vice-président du Parti. Un communiqué rendu publique à l’issue de cette réunion du Bureau politique tenu mardi dernier souligne également que «la désignation de M. El Béji parmi les membres de la Chambre des conseillers constitue un nouveau acquis en matière de pluralisme» et annonce le 17ème anniversaire du Parti. Un anniversaire qui ne sera pas fêté en grande pompe, selon des sources proches du Bureau politique d'autant plus que «le Parti souffre toujours du syndrome de la désunion même si les rescapés de la machine disciplinaire semblent ne plus vouloir contester les décisions de M. El Béji alors les exclus ont jeté l’éponge»... W.K.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com