Nejib Ben Zayed (Entr. S.N) : «Condamnés, comme toujours, à jouer les premiers rôles»





Depuis le 7 août dernier, le Stade Nabeulien prépare fébrilement la saison 2005-2006 dont les trois coups seront donnés samedi. Les “Potiers” partent encore une fois dans la peau de favoris. Le nouvel entraîneur Nejib Ben Zayed, qui a succédé au Français Alain Guy dont le règne s’est terminé en queue de poisson, brosse un tableau de l’état des lieux chez les Cap-Bonais et de leurs ambitions. * Vous n’êtes pas étranger à la famille du Stade Nabeulien? - Oui, j’y ai passé toute ma carrière de joueur avant d’y exercer à plusieurs reprises en tant qu’entraîneur, remportant entre autres la coupe arabe 1997 à Nabeul en compagnie de mon collègue et ami Faouzi Madhi. * Depuis un mois, vous avez repris l’effectif “orange” en main. Comment jugez-vous l’ambiance et la qualité de cet effectif? - On a gardé pratiquement le même effectif, à l’exception de Slah Ferchichi. La seule énigme concerne Mejdi Maâlaoui qui a reçu une offre d’Arabie Saoudite. Il a relancé cette offre en demandant aux dirigeants de ce club de revoir à la hausse les conditions financières proposées. Beaucoup de choses dépendront de la décision finale de Maâlaoui, un pion très important dans notre dispositif. Si Maâlaoui reste, et avec la récupération d’Amine Rezig au mois de décembre prochain après sa longue absence due à une grave blessure, je crois que nous sommes capables de tenir un rôle très intéressant. En toit cas, le S.N est condamné à jouer les premiers rôles. J’ai sous la main un groupe ambitieux où les relations sont excellentes. Si Maâlaoui part, nous aurons jusqu’au 15 septembre pour combler ce vide. * Vous avez récupéré Heykel El Abed au poste d’organisateur? - Oui? El Abed est revenu de prêt au C.A. Béchir Hadidane nous quitte en revanche pour étudier et jouer en Arizona (Etats-Unis). Béchir Mouïne et Montassar El Abed, de l’équipe fédérale, ont signé pour nous. A partir du 15 septembre, nous allons pouvoir récupérer Montassar El Abed, parti dans un camp international organisé par la FIBA-Afrique en Afrique du Sud. En tout, cela fait un effectif présentant une fière allure et suffisamment équilibré pour tenir la route sur la durée d’une saison et qui se compose des éléments suivants: Poste I: Anis Hadidane, Heykel El Abed et Timoumi. Poste II: Nizar Knioua et Anis Ben Abdallah. Poste III: Anis Mbarek, Mohamed Hadidane et Montassar El Abed. Poste IV: Mohamed Selmane et Aymen Siwa. Poste V: Majdi Maâlaoui et Béchir Mouïne. * Vous-vous êtes contenté durant la préparation d’avant-saison de deux matches-tests? - Nous avons effectivement livré deux rencontres devant le même club, l’Etoile Sportive du Sahel: la première à Nabeul, remportée par (82-69), la seconde à Sousse, perdue par (71-69). * Vous débutez votre nouveau parcours chez un bastion du basket national, l’E.S Radès. Ce ne sera pas une partie de plaisir? - Loin de là, l’Etoile Radésienne, qui a disputé le play-off la saison passé, mérite tout le respect. Elle a sorti un excellent parcours il y a un ans. Il reste néanmoins à connaître si elle a gardé le même effectif, qui est parti et qui est resté. Et nous allons découvrir tout cela un peu sur le tas. Je sais que les supporters nabeuliens n’ont pas toujours digéré l’échec de leurs favoris en fin de parcours la saison précédente (demi-finaliste en Coupe de Tunisie, finaliste du Championnat). Nous allons nous employer à nous réconcilier avec nos fans. C’est vraiment dur de remplir le verre sans pouvoir se désaltérer de cette eau-là. Recueillis par S.R.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com