OMC : Vers une adhésion de l’Arabie Saoudite





Riyad-Agences La conclusion à Washington par l'Arabie saoudite d'un accord commercial bilatéral avec les Etats-Unis lève l'ultime obstacle à une adhésion du géant pétrolier à l'Organisation mondiale du commerce (OMC), en discussion depuis plus de 10 ans. L'accord a permis de surmonter un obstacle, l'Arabie saoudite ayant confirmé qu'elle acceptait d'avoir des échanges commerciaux avec tous les membres de l'OMC, y compris Israël, en dépit du boycottage de l'Etat hébreu par plusieurs pays arabes, selon un communiqué américain publié à Washington. Le document, fruit de "près de cinq mois" d'ultimes pourparlers à Washington, "est décisif" pour une adhésion du royaume saoudien à l'OMC, a affirmé le ministre saoudien du Commerce et de l'Industrie, Hachem Ben Abdallah Yamani, dans une déclaration publiée samedi à Riyad. Désormais, l'adhésion est possible avant la fin de l'année, a ajouté le ministre, précisant que les 38 accords que Riyad a déjà conclus avec divers pays ou groupes de pays devraient faire l'objet d'un document récapitulatif à soumettre, en octobre, au groupe de travail chargé de l'adhésion de l'Arabie, dans le cadre des négociations multilatérales à l'OMC. Le dossier d'adhésion devra ensuite "être soumis au Conseil général de l'OMC, prévu en octobre, avant une annonce officielle de l'entrée" du royaume saoudien à l'organisation mondiale, a ajouté le ministre. Il a espéré que son pays pourra assister, en tant que "149ème membre" de l'OMC à la conférence ministérielle de cette organisation prévue en décembre à Hong Kong, qui doit en principe couronner le cycle de négociations lancé à Doha (Qatar) en 2001. Un pays non membre de l'OMC doit, pour rejoindre l'organisation, accorder au préalable à ses principaux partenaires commerciaux des concessions en termes d'accès à son marché et de réductions des barrières douanières, qui seront ensuite étendues à l'ensemble des membres de l'OMC. Il doit ensuite s'engager à intégrer l'ensemble des règles de l'OMC dans sa législation commerciale. Cette étape est la dernière avant l'adhésion effective. L'Arabie a adopté "récemment 42 nouveaux règlements sur les investissements et dans les secteurs commercial, financier et économique, ce qui a largement aidé à faciliter le processus d'adhésion" à l'OMC, a déclaré son ministre du Commerce, sans plus de précision.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com