Tourisme écologique : Deux parcs écologiques et une réserve naturelle ouvrent leurs portes





Les multiples projets visant à promouvoir le tourisme intérieur à travers le développement de l’écotourisme seront renforcés par la création de nouveaux parcs écologiques. Deux parcs ouvriront bientôt leurs portes à Aïn Zaghouan et Gafsa. A Tataouine, le tourisme écologique sera renforcé par un nouveau site disposant d’une réserve naturelle de quelque 6000 hectares. Le point. Tunis-Le Quotidien En dépit de son importance et sa haute valeur ajoutée, le tourisme écologique ou écotourisme constitue l’un des maillons faibles dans la stratégie de promotion du tourisme intérieur. Parmi les composantes sur lesquelles misent les autorités pour développer ce créneau, figure notamment la création de parcs urbains et de réserves naturelles. Dans cette perspective, on apprend que de nouveaux parcs vont être créés dans les régions de l’intérieur au cours des mois à venir. Ces projets entrent dans le cadre du programme national pour l’embellissement des villes qui vise, entre autres, à promouvoir les espaces verts pour améliorer le cadre de vie des citoyens et dont l’objectif principal et d’atteindre 15 mètres carrés d’espace vert par habitant d’ici la fin de la décennie en cours. * Gafsa, Zaghouan et Tataouine Les nouveaux projets qui verront le jour au cours de l’année 2006 comportent en fait trois nouvelles aires protégées. Il s’agit tout d’abord de la création de deux nouveaux parcs nationaux. Le premier devrait être créé dans le gouvernorat de Gafsa au niveau de Jbel Orbata et dont la superficie avoisinera les 3000 hectares. Le deuxième, quant à lui, sera aménagé du côté de Jebel Zaghouan sur une superficie de deux mille hectares (2000 ha). Un peu loin vers le Sud et plue exactement dans le gouvernorat de Tataouine, le tourisme intérieur dans cette région connue par les Ksours sahariens sera enrichie par la création d’une réserve naturelle sur une superficie totale de plus de 6000 hectares et grâce à laquelle un grand nombre d’espèces végétales et animales spécifiques à la région vont être protégés et serviront ainsi à enrichir la diversité touristique de la région. Cette réserve qui s’ajoutera à seize autres existantes à travers le pays sera aménagée dans un site situé au niveau de Oued Dkouk. La superficie totale des services naturelles existant en Tunisie sera ainsi portée à plus de 22 mille hectares. Pour ce qui est des parcs nationaux, la superficie totale devrait dépasser les 206 milles hectares après la création des nouveaux parcs programmés pour l’année 2006. * Des parcs en étude Dans le même cadre, il convient de signaler que sous la houlette du ministère de l’Agriculture de l’Environnement et des Ressources hydrauliques de nouvelles études ont été récemment lancées par la création de dix autres parcs à travers plusieurs gouvernorats. H.G.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com