Après la 1ère Défaite de l’U.S.M. : Différence de… réalisme





Propulsés au sommet de la hiérarchie, après 4 victoires de suite en autant de matches, et aucun but concédé par Adel Nefzi, les Monastiriens se sont laissé humilier, à Tunis, par un C.A euphorique. Du coup, les joueurs sont traumatisés, et le public déçu et indigné. En nous disant (voir le quotidien du 10 septembre) que “c’est plutôt les supporters clubistes que nous craignons et qui nous impressionnent”, Tarek Achour était conscient du poids auquel ils seront soumis face aux fans du C.A. L’on est en droit de nous demander pourquoi le comité des supporters de l’U.S.M n’a pas fait de même, en organisant des excursions à bas prix, comme c’était le cas, dans le passé, lors des confrontations de ce genre, surtout en basket. Et Faouzi Benzarti de réagir à cet handicap psychologique en se contentant de qualifier ses joueurs “d’avoir manqué de caractère”. * Choix tactiques à revoir Si le coach usémiste a réussi à capitaliser les 12 points des 4 premières journées —objectif assigné depuis le début de la compétition— il n’en demeure pas moins que, face au C.A, les choses n’ont pas tourné comme il l’a conçu. Entre un Zoubeïr Khmila qui rate un but immanquable des 2mètres des bois, suite à un débordement époustouflant de Ben Ouannès (le score était de 0-0) et un Draman Traoré qui parvient à tromper Adel Nefzi d’un bolide des 30 m, sans compter l’aisance et le réalisme de l’effectif de Youssef Zouaoui quant à une circulation rapide et rationnelle de la balle, contre cette persistance des Monastiriens à vouloir chaque fois qu’ils sont en possession du ballon avant de le perdre, c’est là toute la différence qui a fait le reste. * Tourner la page Sans dramatiser la situation, et étant donné que les Bleus savent naviguer en dehors de leurs bases, les gars de Faouzi Benzarti ont bien retenu la leçon et semblent oublier cette triste débâcle; Jouissant de toutes leurs ressources physiques et morales, ils sauront soigner leur image de marque qui constitue la révélation de ce début de saison. Ben Ouannès, Maâtoug et Achour (ayant retrouvé son poste de prédilection en milieu offensif) parviendront à effacer cette défaite de leur mémoire dimanche prochain devant E.S.G.K. Mansour NABLI


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com