Mur de séparation : La Cour suprême ordonne de modifier le tracé





Al Qods occupée-Agences La Cour suprême d'Israël a ordonné hier de modifier un tronçon du "mur" de séparation qu'Israël construit en Cisjordanie afin de préserver les droits de villageois palestiniens qui sont lésés. La Cour qui avait été saisie par des villageois de la région de Kalkylia (nord de la Cisjordanie) a ordonné de démanteler un tronçon de la barrière qui créait une enclave palestinienne, selon une source judiciaire. Les neuf juges de la Cour ont jugé à l'unanimité que le tracé de la barrière était illégal et ont demandé à l'armée de trouver un tracé alternatif. Le recours avait été présenté par l'Association des droits civils en Israël qui avait fait valoir que le tracé de la barrière dans ce secteur portait un grave préjudice à plus de mille Palestiniens, dans cinq villages de la région, dans la mesure où il englobait la colonie israélienne d'Alfei Menashe. La Cour a toutefois justifié pour "raisons de sécurité" le principe de construction de l'ouvrage controversé en Cisjordanie au-delà de la Ligne verte, la frontière avec Israël. Cette instance avait déjà ordonné en juin pour des mêmes motifs de modifier le tracé du "mur" sur près d'une quarantaine de kilomètres au nord d’Al Qods occupée. La Cour a sévèrement critiqué pour la première fois le jugement rendu en juillet 2004 par la Cour internationale de justice de La Haye (CIJ) qui avait jugé illégale la construction de la barrière et exigé son démantèlement, tout comme l'a fait ensuite l'Assemblée générale de l'ONU.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com