A l’occasion de Ramadan : Tunis, ville lumière!





Comment mettre en exergue la beauté de cette médina splendide et ses trésors architecturaux? “Tunis en lumière”, un projet ambitieux qui se concrétisera à partir du mois prochain, répond à cette interrogation. Au bonheur des noctambules! Les senteurs du mois de Ramadan se répandent déjà dans tous les coins et les recoins de la cité. Ce mois sacré est aujourd’hui associé à un grand événement, celui du Festival de la médina qui soufflera cette année son 23ème anniversaire. L’un des grands volets marquants de cette manifestation ramadanesque de taille est le lancement du projet “Tunis en lumière”, un projet grandiose qui vise à valoriser ces endroits magnifiques de la médina. Dans une nouvelle lecture de ce patrimoine architectural et avec une approche créatrice et innovatrice, Tunis va baigner sous ces lumières étincelantes qui porteront la touche d’une brochette de professionnels, des artistes en matière de conception de lumière urbaine. “Tunis en lumière” prendra en compte les spécificité de ces vieux monuments pour offrir aux amoureux des balades nocturnes et des fidèles des manifestations ramadanesques, un autre festival, celui de la lumière. Ce rêve de lumière sera lancé durant la période allant du début de mois de Ramadan jusqu’à la fin des travaux du Sommet Mondial de la Société d’Information. Déambuler à travers les ruelles de la Médina sera un vrai plaisir pour les couche-tard; de la place du Gouvernement commence ce voyage visuel. La place du Tribunal, les rues Sidi Ben Arous, le Pacha et ces lumières flottantes guideront les pas des visiteurs jusqu’à la Grande Mosquée d’Ezzitouna, monument-phare et marquant de l’histoire de l’Islam en Tunisie. D’autres découvertes sont au programme de cette balade qui se prolongera tout au long de la rue de la Zitouna, la porte de France, l’avenue de France, l’avenue Bourguiba jusqu’à la gare TGM. Ce voyage lumineux qui va donner un autre goût aux fidèles du Festival de la médina portera la signature de deux grands concepteurs-lumière: Alain Guilhot et Ahmed Bennys. Ce projet de taille qui va toucher plusieurs monuments et circuits proposé par l’Association de la sauvegarde de la Médina verra aussi la présentation des créations artistiques et esthétiques réalisées dans le cadre du Festival de la Médina. Sur neuf écrans géants installés sur la place du Tribunal, l’artiste vidéaste Pierrick Sorin proposera une projection vidéo intitulée “People’s Corners”. Un autre artiste de taille, à savoir, Yann Kersalé mettra la main à la pâte pour intervenir à la mise en lumière des arbres et de toutes les composantes de ce parcours. La porte de France et l’horloge de la Place 7 Novembre 1987 seront revues, relookées; elles seront un support des créations basées sur la lumière. Un hommage au 7ème art et en particulier au court métrage est au programme de ce projet; des projections sur écran géant seront organisées par l’Agence Tunisienne du court métrage et du documentaire. Une exposition photographique et documentaire “Lumières sur la France: vers un urbanisme éclairé”, des conférences, des rencontres, des ateliers de formations… rehausseront ce projet. Notons que ce projet réunira plusieurs parties: la Municipalité de Tunis, l’Association de Sauvegarde de la Médina de Tunis, Ministère de la Culture et de la Sauvegarde du patrimoine, le Festival de la Médina représenté par son directeur Mokhtar Rassaâ qui est aussi le directeur général des loisirs au Ministère du Tourisme et l’Institut Français de Coopération. Imen ABDERRAHMANI


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com