A paraître prochainement : «Tunisie. Rêve de partage»





Guy Dugas réunit des extraits de romans et de récits consacrés à (ou inspirés de) notre pays. “Face au Maroc impénétrable et violent, à l’Algérie fière et résistante, la Tunisie offre l’image d’un pays à la fois largement réceptif aux influences orientales et attentif à l’Europe toute proche: l’arrivée de Phéniciens de la reine Didon venus installer le comptoir de Carthage n’est-elle pas liée au mythe de l’enlèvement d’Europe?”, écrit Guy Dugas dans l’introduction de son ouvrage: “Tunisie. Rêve de partage” qui paraître le 22 octobre prochain aux éditions “Omnibus” à Paris. “Le mot qui me semble le mieux définir la Tunisie c’est Douceur. J’ai vu dans mon existence de pèlerin de la Beauté menacée par la barbarie du faux progrès bien des cités et des paysages admirables. J’ai connu des joies sans prix dans de nombreux reposoirs en Italie, en Espagne, en Grèce, en Algérie, au Maroc. Je les ai abordés avec un état de fraîcheur ingénue de l'esprit, mais jamais je n’ai rencontré un ensemble aussi doux que celui de la Tunisie”, écrit de son côté Camille Mauclair dans un ouvrage publié dans les années 1930 sous le titre “Les Douces beautés de la Tunisie”, cité par Guy Dugas. L’écrivain répondait à une question qui lui a été posée en 1933 par le libraire Marcel Tournier, lui demandant un texte autour d’un mot susceptible de définir la Tunisie. Dans le même texte Camille Mauclair ajoute: “Oui, douceur même dans la grandeur, même dans les ruines majestueuses: douceur, appel au charme encore possible de la vie, que l’Europe tourmentée exclut de plus en plus…”. Répondant à la même question, l’écrivain Henri de Montherlant lui a envoyé un court texte La Rose de sable, titre que l’écrivain empruntera deux années plus tard pour intituler un roman dont l’action se passe au Maroc. Titre aussi que Marcel Tournier a choisi comme nom à sa librairie tunisienne, aujourd’hui disparue. Guy Dugas, qui rappelle ces affinité entre de nombreux écrivains français et notre pays, réunit dans “Tunisie. Rêve de partage”, des écrits inspirés ou consacrés à notre pays, signés par Maherzia Bournaz, Abdelkrim Jossot, Jean Amrouche, Hédi Bouraoui, Georges Memmi, Nine Moati, Georges Duhamel, Claude Ray, Alexandre Dumas, Guy de Maupassant et Michel Tournier. Né à Uzès (Gard) en France en 1950, Guy Dugas a fait ses études à Montpellier. Il a travaillé pour la Coopération en Tunisie de 1971 à 1981, au Maroc de 1981 à 1987 et au Yémen de 1987 à 1989. Il a été maître de conférences à l’Université de Paris XII de 1998 à 1995. Et depuis cette date, il est professeur à Montpellier III. Il est l’auteur de nombreux ouvrages consacrés au Maghreb, notamment une “Bibliographie” de la littérature tunisienne des Français (1981), “Albert Memmi, écrivain de la déchirure” (1984), “Littérature judéo-maghrébine d’expression française” (1990), “Maroc. Les villes impériales” (1996) et “Algérie. Un rêve de fraternité” (1997) entre autres ouvrages. Dans “Tunisie. Un rêve de partage” et à travers des textes d’auteurs arabes et français, musulmans, juifs et chrétiens, qui ont vécu dans notre pays et où ils ont fraternisé, Guy Dugas nous présente une Tunisie plurielle, offerte en partage à toutes les “communautés qui la composèrent” et la composent encore. Zohra ABID


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com