Santé : Un programme anti-caries dans les écoles





Problème de santé publique, les caries dentaires affectent 70% Tunisiens. Du côté des départements de la médecine dentaire à la Rabta, un programme anti-caries est lancé. Il cible les élèves dans les écoles qui sont de plus en plus touchés par cette affection. Tunis-Le Quotidien C’est une pathologie qui gagne du terrain parmi la population des jeunes et enfants en âge de scolarité. La carie dentaire puisque c’est d’elle qu’il s’agit - commence à avoir une prévalence inquiétante selon les chiffres du service de la médecine dentaire auprès de l’hôpital la Rabta. D’après le professeur Badiaâ Jammali, chef du service de médecine dentaire à la Rabta, l’incidence des caries dentaires flirte, dans nos murs, avec les 60 à 70%. Cette prévalence très alarmante a été définie à la lumière de l’examen de près de 30 mille personnes qui viennent, en moyenne, chaque année consulter au département de la médecine dentaire de la Rabta. Le phénomène garde la même ampleur et tend à devenir plus préoccupant quand on sait que la catégorie d’âge la plus touchée par les caries se situe entre 6 et 12 ans. «Une prise en charge précoce de cette population reste le seul moyen à même d'éradiquer les caries avant le développement des pathologies digestives et cardiaques à l’âge adulte», indique le Pr Jammali. La carie qui est une maladie écologique résulte du fait que les aliments et la flore microbienne, interagissent durant une certaine période, ce qui favorise la déminéralisation de l’émail des dents et conduit à la formation de caries. La carie dentaire qui tend à être l’une des maladies les plus répandues dans le monde contemporain se développe à travers des germes identiques aux germes d’autres pathologies plus graves comme les maladies cardio-vasculaires et de multiples troubles digestifs qui sont à l’origine de l’obésité et même de la perte - maladive - du poids chez les enfants. Dental-check-up A l’occasion de la nouvelle rentrée scolaire, le service de la médecine dentaire de la Rabta a programmé toute une campagne de sensibilisation de prise en charge et de diagnostic qui cible un peu plus de 300 élèves répartis à travers un certain nombre d’écoles du Grand Tunis. L’opération qui a été entamée le 10 septembre par un «Dental check-up» de 300 élèves se prolongera sur toute l’année scolaire au cours de laquelle une série d’examens bucco-dentaires personnalisés vont être faits. Le Pr Jammali souligne à cet égard que le traitement des caries ne serait efficace que lorsqu’on procède au cas-par-cas. L’examen individualisé permet de faire le suivi et l’évaluation avec plus de précision que de faire un dépistage qui ne prend pas en considération les comportements alimentaires différenciés des sujets. Le Pr Jemmali note, par ailleurs, que les sujets ayant les dents cariées tendent souvent à adopter un comportement alimentaire qui n’accorde pas une grande importance à l’hygiène dentaire. Toutefois, se brosser les dents après chaque repas surtout après le petit déjeuner est un petit geste qui vaut son pesant d’or pour préserver les dents contre les agressions de toutes sortes... H.G.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com