Embellissement de la ville de Hammamet : Aménagement d’une gigantesque esplanade sur le littoral …





Station balnéaire de renommée mondiale, Hammamet connaît depuis plusieurs années une expansion urbaine tentaculaire qui inquiète les écologistes et les urbanistes dans le mesure où elle elle se fait aux dépens de l’esthétique de la cité. Aujourd’hui, la ville des Jasmins tente de remonter la pente en multipliant les projets d’ordre esthétique ... Tunis - Le Quotidien La municipalité de Hammamet s’est retroussé les manches pour apaiser, un tant soit peu, les craintes des Hammamétois concernant la régression cruelle des circuits purement pédestres et des espaces verts. Le projet relatif à l’aménagement d’une grande esplanade longeant le littoral en plein centre-ville permettra à la cité des Jasmins de mieux respirer surtout pendant la saison estivale quand le nombre d’habitants passe de 60 mille à plus de 300 mille. L’esplanade s’étendra sur environ 4 mille m2 (800 m de longueur et 5 mètres de largeur) et reliera la Médina à la Maison des jeunes. Bancs publics, lampadaires et plantations constituent en plus de leur aspect esthétique une barricade contre l’érosion marine. Le coût total du projet s’élève à 600 mille dinars dont 300 mille dinars ont été accordés aux autorités locales par la Principauté de Monaco. Des sources bien informées au sein de la municipalité de Hammamet soulignent que les travaux relatifs à ce projet démarreront dans les quelques semaines à venir pour être achevés avant fin 2006. * Vivement des parkings La ville des Jasmins souffre également d’un manque cruel de parkings. Hormis le parking aménagé au pied de la muraille du fort historique de la Médina. Hammamet ne dispose d’aucun parking. C’est le stationnement anarchique qui fait, en effet, la loi. Le parking souterrain que prévoit le plan d’aménagement urbain de la ville reste lettre morte depuis de nombreuses années. M. Salem Sahbi, secrétaire général de l’Association d’Education relative à l’Environnement de Hammamet et membre du Conseil municipal de la ville précise que la mairie aménage la cité depuis plusieurs années sans aucun plan d’aménagement urbain (PAU) approuvé. Le manque de PAU est d’ailleurs, selon M. Sahli, à l’origine de nombreuses atteintes à l’esthétique de la ville dont notamment le sacro-saint problème des constructions anarchiques et la circulation infernale pendant l’été... Walid Khéfifi ______________________________ 200 hectares de terres agricoles menacés ! La municipalité de Hammamet a été contrainte à programmer le changement de vocation de 200 hectares de terres agricoles de la ville en vue de répondre à l’expansion urbaine rapide. Ce programme a été mis en veilleuse puisque le ministère de l’Agriculture de l’Environnement et des Ressources hydrauliques a demandé une étude d’impact avant de donner son aval à ce changement de vocation afin de prévenir le risque d’inondations et les problèmes d’ordre écologique.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com