En prévision de Ramadan : Sensibilisation tous azimuts contre le diabète





Une journée de sensibilisation sur le dépistage et la prise en charge du diabète aura lieu ce dimanche à Hammam-Lif. Tunis - Le Quotidien A l’heure où on commence à sentir de plus en plus le parfum de Ramadan, les maladies chroniques refont surface. En effet, si le jeûne est toléré chez certains malades suivant des conditions à respecter, il l’est moins dans d’autres cas. Le diabète est l’une de ces maladies chroniques dont on parle énormément avant, pendant et après le mois Saint. C’est justement en prévision du mois de Ramadan qu’une campagne de sensibilisation sur le dépistage et la prise en charge du diabète aura lieu ce dimanche à Hammam-Lif. Il s’agit d’une manifestation organisée par la Jeune Chambre Internationale d’Hammam-Lif en collaboration avec le ministère de la Santé publique, l’Association Tunisienne des diabétiques et les laboratoires Sonofi aventis. Les Hammam-Lifois seront appelés à se rendre à partir de 9h devant le terrain de volley-ball où seront réunis plusieurs médecins spécialistes. Equipés du matériel nécessaire au dépistage et au contrôle de la glycérine, ils procéderont à des consultations grand public. Cette opération n’est pas la première du genre. L’année précédente, un train touristique transformé en laboratoire a fait trois escales à Tunis, Sousse et Sfax. L’expérience a connu un grand succès avec une importante affluence. Deux mille personnes se sont livrées aux blouses blanches de ce train. L’étude qui a été effectuée sur cet échantillon a montré que la prévalence du diabète est de l’ordre de 16%. Ce résultat rejoint le chiffre communiqué par la Santé publique selon lequel le diabète touche 15% des sujets âgés entre 35 et 64 ans. Cette maladie chronique est la première responsable de la cécité et de l’insuffisance rénale. Elle est également la quatrième cause de décès par suite d’arrêt cardiaque et d’accidents vasculaires cérébraux. A ce sujet, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) continue de tirer la sonnette d’alarme. Car autant la sensibilisation est assurée de manière intense, autant le diabète prolifère en raison des facteurs de risque qui augmentent. D’après l’OMS, on va enregistrer deux cents millions de diabétiques de par le monde d’ici quelques années. Mais si on tient compte des prédiabétiques, c’est-à-dire les personnes qui commencent à avoir une glycémie limitée, le nombre de malades du diabète atteindra quatre cent soixante douze millions de patients. Dans nos murs, il est clair que le terrain chez de nombreuses personnes est prédisposant au diabète. Dès lors que les habitudes alimentaires ont été chamboulées, le Tunisien devient plus exposé aux maladies chroniques. En témoigne le nombre d’obèses. Actuellement, 16% des Tunisiens sont frappés par l’obésité qui est elle-même pourvoyeuse du diabète sinon d’autres pathologies. Afin de sensibiliser les gens aux risques de l’obésité abdominale, les laboratoires Sanofi-aventis organisent également une journée dédiée à la bonne forme. Pour caricaturer la question, les formes de la pomme et de la poire seront à l’ordre du jour de ce vendredi. L’objectif sera de mettre en garde les personnes présentes contre les complications vasculaires de l’obésité abdominale. M. Kada


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com