Face à Netanyahu : Sharon lutte pour sa survie politique





Al Qods occupée - Agences Le Premier ministre israélien Ariel Sharon luttait hier pour sa survie politique, à quatre jours d'un vote crucial du Comité central du Likoud à l'occasion duquel son principal rival au parti, Benjamin Netanyahu, veut obtenir son désaveu. Depuis son retour lundi de New York où il a été applaudi à l'Onu, dans le sillage du retrait israélien de la bande de Gaza, Sharon a rencontré plus d'une centaine des 3.000 membres du Comité central du Likoud pour les convaincre de lui permettre de rester au pouvoir jusqu'à la fin prévue de la législature en novembre 2006. Selon un sondage publié par le Haaretz, 45,5% des membres de cette instance approuvent la tenue de primaires au Likoud en novembre prochain, conformément aux voeux de Netanyahu, et 40,3% soutiennent Sharon qui veut organiser la consultation en avril 2006. Le Comité central du Likoud doit se réunir dimanche au Parc des expositions à Tel-Aviv et se prononcer lundi soir à bulletins secrets sur ce point. Des élections législatives anticipées seraient inéluctables, si le Likoud devait tenir ses primaires en novembre. Netanyahu a démissionné du ministère des Finances juste avant le début en août du retrait de la bande de Gaza et de quatre colonies isolées en Cisjordanie, pour se rallier aux "rebelles" du Likoud qui condamnent ce plan contraire à l'idéologie du "Grand Israël". "Sharon a tourné le dos aux valeurs du Likoud et limogé ceux qui s'opposaient au retrait", a-t-il affirmé. "Si le Comité central du Likoud décide de le chasser, il (Sharon) devra peser ses démarches et cela aura de graves conséquences, car il ne veut pas démissionner", a indiqué à la presse Eyal Arad, conseiller du Premier ministre. Il a ainsi accrédité les rumeurs persistantes selon lesquelles ce dernier envisagerait de se présenter aux prochaines législatives à la tête d'une nouvelle formation politique s'il était désavoué lundi soir.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com