Contrôle économique durant Ramadan : Sous le signe de la vigilance et de la fermeté





Le ministère du Commerce et de l’Artisanat vient de mettre en place un programme d’intervention des services de contrôle économique pour assurer le bon déroulement des transactions commerciales durant le mois de Ramadan. 500 équipes veilleront, 7 jours sur 7 sur la transparence des transactions et réprimeront, le cas échéant, les dépassements. Tunis-Le Quotidien Les différents axes de ce programme ont été présentés lors d’un point de presse tenu hier au département de la Direction générale de la concurrence et des prix. M. Ali Gharbi, premier responsable du département a précisé que les opérations du contrôle vont être exécutées à travers tout le territoire et seront effectuées par 500 groupes de contrôleurs entre brigades mobiles et structures de contrôle fixes établies dans les marchés et les différents autres circuits de distribution. M. Ali Gharbi a souligné d’autre part que toutes les dispositions ont été prises afin qu’il n’y ait pas de déséquilibres au niveau de l’approvisionnement du marché et que les transactions se fassent dans la loyauté et la transparence. Dans cette perspective, les opérations de contrôle vont se dérouler quotidiennement sans interruption durant tout le mois du jeûne. Par ailleurs, le ministère du Commerce qui coordonne avec les différents départements concernés relevant, des autres ministères (Santé, Agriculture, Tourisme...), a mis à la disposition des citoyens des services à contacter en cas d’infractions ou de pratiques déloyales qui peuvent être constatées sur le marché. S’agissant de l’approvisionnement, les responsables des services concernés indiquent que la rationalisation de la consommation permettra de préserver une bonne régularité d’approvisionnement du marché. En évitant la frénésie, le consommateur contribuera efficacement à la lutte contre toutes formes de pratiques déloyales pouvant être entreprises par les commerçants. * Engouement A noter par ailleurs que les indicateurs portant sur la consommation alimentaire des ménages montrent une croissance considérable durant le mois du jeûne par rapport au reste de l’année. Les statistiques de l’INS font ressortir, entre autres, une évolution de 38% de la consommation des viandes, toutes catégories confondues, durant le Mois Saint. Les mêmes statistiques révèlent une véritable explosion en matière de consommation des œufs qui affiche une croissance de près de 100% ainsi que les produits laitiers pour lesquels l’engouement des citoyens enregistre un boom durant le mois du jeûne avec une croissance de 70%. H.G.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com